Les dernières recettes

Les monastères de Sarmale

Les monastères de Sarmale

On ouvre la tête dans les feuilles, si elle est trop acide, on la passe dans un jet d'eau et on la laisse égoutter.On prépare les feuilles à remplir, en enlevant les tiges.

On lave la pâte dans plusieurs eaux, jusqu'à ce que l'eau reste claire. Nous le vidons.

Dans une grande poêle, faire chauffer l'oignon dans l'huile, ajouter les poireaux, puis les carottes et le céleri, saupoudrer de sel et laisser mijoter jusqu'à ce que les légumes ramollissent. Ajouter la pâte de tomate et de poivre, assaisonner de sel et de poivre, mélanger et laisser reposer encore 2-3 minutes sur la bonne chaleur.

A part, dans un bol, mettre les pâtes égouttées, une tasse de riz et la composition de la poêle, bien mélanger, ajouter les légumes si vous en avez.

Former les sarmales.

Dans une casserole, faire un lit de tiges d'aneth séchées, sur lesquelles on met les tiges de chou hachées, ajouter 2 cuillères à soupe d'huile et commencer à placer les rouleaux de chou. Sur le dessus, ajoutez une branche de thym et recouvrez de tiges de chou hachées. Verser le bouillon de légumes ou de l'eau jusqu'à ce qu'il soit bien couvert.

Couvrir avec un couvercle et laisser mijoter jusqu'à la première ébullition, puis laisser mijoter pendant 3 heures.

Bon appétit!

Servir avec des oignons rouges, des poireaux, des piments forts ou tout ce que vous aimez!


Sarmale à jeun monastique aux noix et raisins secs

1. Retirez les feuilles de la tête de choucroute. Si le chou est trop salé, dessaler les feuilles en les rinçant successivement dans quelques eaux froides. Coupez soigneusement les côtes épaisses sur les feuilles et choisissez les bonnes feuilles en taille et en qualité pour les rouleaux de chou. Les côtes et les feuilles sont cassées ou trop petites pour plier le chou farci en petits morceaux, elles nous serviront à faire un lit confortable dans le pot, pour les choux roulés. À partir des feuilles à la surface de la tête de chou, qui sont plus grosses, vous pouvez obtenir 2 à 3 choux d'environ 7 cm de long et 3 cm d'épaisseur, comme moi. Divisez les feuilles en morceaux dans lesquels on peut inscrire un carré de 12-13 cm de côté.

2. Enfin, nous avons de côté les feuilles préparées pour le sarmale et dans un bol nous avons le chou haché.

Préparation de la garniture pour le jeûne monastique sarmale aux noix et raisins secs

Même si cela peut paraître étrange, ce sarmale à jeun en contient certains sur la liste des ingrédients que nous verrions adaptés aux gâteaux. Cependant, les sarmales ne seront pas sucrées, mais n'auront que la douceur délicate que donnerait une viande de bonne qualité. C'est un mélange équilibré et bien pensé. J'hydrate habituellement le noyau de noix dans de l'eau froide environ 1 à 2 heures avant de commencer à jeûner les sarmales et je vous recommande de faire de même. Sinon, la noix va absorber beaucoup d'eau à la cuisson et il serait possible de casser les sarmales à la cuisson.

1. Hachez finement l'oignon et râpez la carotte à l'aide d'une râpe fine. Faites chauffer l'huile dans une grande poêle et ajoutez l'oignon. Saupoudrer d'un peu de sel et cuire à feu moyen-doux, ramollir sans colorer du tout.

2. Pendant ce temps, égouttez bien la noix de l'eau dans laquelle je l'ai trempée et hachez-la au hachoir à viande ou au robot. Nous n'avons pas besoin d'utiliser la machine à noix spéciale, car le noyau de noix sera humide et ne sera pas écrasé avec.

3.Une fois que l'oignon commence à devenir translucide, signe qu'il s'est ramolli (après environ 7 à 8 minutes de durcissement à feu doux à moyen), ajoutez la carotte râpée et mélangez rapidement.

4. Ajouter le riz dans la casserole et cuire pendant 2-3 minutes, en remuant constamment.

5. Maintenant, ajoutez les noix hachées dans la poêle et continuez à faire frire, en remuant constamment, pendant environ 2 minutes.

6. Dissoudre la pâte de tomate dans 2 cuillères à soupe d'eau et maintenant l'ajouter à la casserole, bien mélanger, jusqu'à consistance lisse. Enfin, ajoutez les raisins secs et éteignez le feu.

7. Pour refroidir plus rapidement, la garniture est immédiatement versée dans un bol. Ajoutez du sel et du poivre au goût, mais gardez à l'esprit que la choucroute a suffisamment de sel. En même temps, ajoutez les verts et mélangez bien le tout.

Sarmales à jeun monstre aux noix et raisins secs, farce sarmales

Comme je l'ai montré dans les autres recettes de sarmale que j'ai publiées, et dans le cas de ces sarmale à jeun aux noix et raisins secs, le remplissage des feuilles de chou avec la farce se fait à l'identique. Sur chaque feuille de chou préparée pour sarmale mettre 1 bonne cuillerée de farce, rouler et farcir les extrémités à l'intérieur. Un tutoriel vidéo sur la façon de plier/remplir les sarmales que vous pouvez regarder à la recette du sarmale traditionnel en feuilles de choucroute.

Monster sarmale à jeun aux noix et raisins secs, bouillante

1. Pour faire bouillir ces sarmales monastiques à jeun - et tout type de sarmale, en fait - une marmite aux parois plus épaisses ou, mieux encore, en terre cuite est préférable. J'ai un pot en céramique que j'aime utiliser pour le sarmale. Au fond de la marmite j'ai posé un lit confortable de choucroute hachée, puis j'ai disposé dessus le chou farci. En option, des branches d'aneth séché, de thym séché et de laurier peuvent être ajoutés. J'en rajoute toujours, car je ne suis pas de ceux qui ont peur des saveurs.

2. Placez une soucoupe de la bonne taille sur les sarmales, face vers le bas, pour les maintenir en dessous du niveau du liquide pendant la cuisson. Dans une casserole, faire bouillir le bouillon de tomates avec ½ litre d'eau et verser sur le chou farci. Ajouter plus d'eau chaude pour les couvrir d'environ 8 cm. Couvrir avec un couvercle et mettre la casserole sur feu doux. Faire bouillir le chou farci jusqu'à ce que le chou soit bien cuit. En gros, le riz va bouillir en 20 minutes, mais parfois il est possible de tomber sur un chou qui bout plus fort. Cette fois, j'ai eu de la chance et en une heure exactement, mon chou farci était parfaitement cuit. Comme le montre l'image ci-dessous, ils ont complètement absorbé le liquide.


Sarmale à jeun monastique aux noix et raisins secs

1. Retirez les feuilles de la tête de choucroute. Si le chou est trop salé, dessaler les feuilles en les rinçant successivement dans quelques eaux froides. Coupez soigneusement les côtes épaisses sur les feuilles et choisissez les bonnes feuilles en taille et en qualité pour les rouleaux de chou. Les côtes et les feuilles sont cassées ou trop petites pour plier le chou farci en petits morceaux, elles nous serviront à faire un lit confortable dans le pot, pour les choux roulés. À partir des feuilles à la surface de la tête de chou, qui sont plus grosses, vous pouvez obtenir 2 à 3 choux d'environ 7 cm de long et 3 cm d'épaisseur, comme moi. Divisez les feuilles en morceaux dans lesquels on peut inscrire un carré de 12-13 cm de côté.

2. Enfin, nous avons de côté les feuilles préparées pour le sarmale et dans un bol nous avons le chou haché.

Préparation de la garniture pour le jeûne monastique sarmale aux noix et raisins secs

Même si cela peut paraître étrange, ce sarmale à jeun en contient certains sur la liste des ingrédients que nous verrions adaptés aux gâteaux. Cependant, les sarmales ne seront pas sucrées, mais n'auront que la douceur délicate que donnerait une viande de bonne qualité. C'est un mélange équilibré et bien pensé. J'hydrate habituellement le noyau de noix dans de l'eau froide environ 1 à 2 heures avant de commencer à jeûner les sarmales et je vous recommande de faire de même. Sinon, la noix va absorber beaucoup d'eau à la cuisson et il serait possible de casser les sarmales à la cuisson.

1. Hachez finement l'oignon et râpez la carotte à l'aide d'une râpe fine. Faites chauffer l'huile dans une grande poêle et ajoutez l'oignon. Saupoudrer d'un peu de sel et cuire à feu moyen-doux, ramollir sans colorer du tout.

2. Pendant ce temps, égouttez bien la noix de l'eau dans laquelle je l'ai trempée et hachez-la au hachoir à viande ou au robot. Nous n'avons pas besoin d'utiliser la machine à noix spéciale, car le noyau de noix sera humide et ne sera pas écrasé avec.

3.Une fois que l'oignon commence à devenir translucide, signe qu'il s'est ramolli (après environ 7 à 8 minutes de durcissement à feu doux à moyen), ajoutez la carotte râpée et mélangez rapidement.

4. Ajouter le riz dans la casserole et cuire pendant 2-3 minutes, en remuant constamment.

5. Maintenant, ajoutez les noix hachées dans la poêle et continuez à faire frire, en remuant constamment, pendant environ 2 minutes.

6. Dissoudre la pâte de tomate dans 2 cuillères à soupe d'eau et maintenant l'ajouter à la casserole, bien mélanger, jusqu'à consistance lisse. Enfin, ajoutez les raisins secs et éteignez le feu.

7. Pour refroidir plus rapidement, la garniture est immédiatement versée dans un bol. Ajoutez du sel et du poivre au goût, mais gardez à l'esprit que la choucroute a suffisamment de sel. En même temps, ajoutez les verts et mélangez bien le tout.

Sarmales à jeun monstre aux noix et raisins secs, farce aux sarmales

Comme je l'ai montré dans les autres recettes de sarmale que j'ai publiées, et dans le cas de ces sarmale à jeun aux noix et raisins secs, le remplissage des feuilles de chou avec la farce se fait à l'identique. Sur chaque feuille de chou préparée pour sarmale mettre 1 bonne cuillerée de farce, rouler et farcir les extrémités à l'intérieur. Un tutoriel vidéo sur la façon de plier/remplir les sarmales que vous pouvez regarder à la recette du sarmale traditionnel en feuilles de choucroute.

Monster sarmale à jeun aux noix et raisins secs, bouillante

1. Pour faire bouillir ces sarmales monastiques à jeun - et tout type de sarmale, en fait - une marmite aux parois plus épaisses ou, mieux encore, en terre cuite est préférable. J'ai un pot en céramique que j'aime utiliser pour le sarmale. Au fond de la marmite j'ai posé un lit confortable de choucroute hachée, puis j'ai disposé dessus le chou farci. En option, des branches d'aneth séché, de thym séché et de laurier peuvent être ajoutés. J'en rajoute toujours, car je ne suis pas de ceux qui ont peur des saveurs.

2. Placez une soucoupe de la bonne taille sur les sarmales, face vers le bas, pour les maintenir en dessous du niveau du liquide pendant la cuisson. Dans une casserole, faire bouillir le bouillon de tomates avec ½ litre d'eau et verser sur le chou farci. Ajouter plus d'eau chaude pour les couvrir d'environ 8 cm. Couvrir avec un couvercle et mettre la casserole sur feu doux. Faire bouillir le chou farci jusqu'à ce que le chou soit bien cuit. En gros, le riz va bouillir en 20 minutes, mais parfois il est possible de tomber sur un chou qui bout plus fort. Cette fois, j'ai eu de la chance et en une heure exactement, mon chou farci était parfaitement cuit. Comme le montre l'image ci-dessous, ils ont complètement absorbé le liquide.


Des plats de jeûne saints et sains, tout droit sortis des cellules du monastère ! Vous devez essayer au moins l'un d'entre eux :

Afin de diversifier la carte, mais aussi d'entrer dans l'univers calme et sacré de ces terres, je vous présente quelques recettes que vous essayerez sûrement chez vous.

Apéritifs aux saveurs méditerranéennes et à la tradition roumaine typique - bruschettas aux tomates et basilic

Pour faciliter les grands plats, vous avez toujours besoin d'une petite collation. Cela vaut également pour les lieux saints, où sont préparés toutes sortes de plats, aussi savoureux que beaux.

Voici quelques idées d'apéritifs, à jeun bien sûr :

Bruschettas aux tomates - coupez les tomates fraîches en cubes et mélangez-les avec de l'huile d'olive, du basilic et du sel, puis nettoyez quelques gousses d'ail, l'épice préférée des Roumains, broyez et ajoutez-les à la sauce tomate, qui graissera des tranches de pain grillé dans le four des deux côtés.

Avant de servir, ajoutez les tomates en dés afin que le pain ne ramollisse pas à cause du jus de tomate.

Il en va de même pour les bruschettas aux champignons, à la différence que les champignons vont durcir avec l'oignon et l'ail sur lesquels une coupe de vin blanc a été éteinte.

Boulettes de citrouille - broyer les courgettes et égoutter pendant une heure, puis pétrir avec un peu de sel, de poivre, d'ail écrasé et de persil vert.

Avant de tremper dans l'huile chaude, les boulettes de viande sont passées dans de la farine et de la chapelure, et après avoir été frites, elles sont retirées sur une serviette en papier pour éliminer l'excès d'huile.

C'est ce que disent ceux du monastère. La soupe est indispensable dans le menu du printemps, et le jeûne de Pâques est une excellente occasion de détoxifier le corps grâce à l'action des nombreux légumes et verdures du jardin du monastère.

Pommes de terre, champignons, haricots verts, orties, betteraves, loboda, stévia… ce ne sont que quelques-uns des ingrédients clés utilisés dans les célèbres soupes et bouillons monastiques.

Leur secret est de faire durcir tous les légumes dans une grande casserole, puis de verser suffisamment d'eau pour les recouvrir, du sel au goût, du bortsch fait en alvéole et beaucoup de verdure (aneth, persil, mélèze, thym, etc.) pour ravir l'olfactif récepteurs et ravir les yeux avec un vert printanier sain.

Un autre jus délicieux est la soupe à la crème de chou-fleur, un délice à savourer tous les jours, pas seulement à jeun.

Pour réaliser cette soupe à la maison, il vous faut : un chou-fleur moyen, une racine de persil, une carotte, un oignon, trois pommes de terre, un poivron, un bouquet de persil ou d'aneth, du cumin, du sel, du poivre et une tasse d'huile.

Préparez comme suit : coupez le chou-fleur en morceaux et retirez les tiges, puis laissez-les dans de l'eau froide salée pendant 15 minutes. Coupez les légumes en cubes et faites-les bouillir dans une casserole d'eau de 2 l, et faites bouillir le chou-fleur séparément dans une autre casserole.

Lorsque tous les légumes sont cuits, filtrez l'eau et faites une purée. Ensuite, ajoutez un peu plus d'oignon, ajoutez la purée obtenue, les épices et ajoutez progressivement la soupe dans laquelle les légumes ont été bouillis, en la laissant sur le feu pendant encore 15 minutes. À la fin, ajoutez beaucoup de verdure.

Le plat principal - les fameux plats allégés

Les religieuses ont une grâce particulière pour faire un véritable art culinaire à partir de rien. Si vous laissez quelques pommes de terre et une poignée d'ail ou d'oignons dans leurs mains, vous constaterez que vous ne vous levez pas de table tant que vous n'avez pas complètement nettoyé l'assiette.

Chaudron est l'acteur principal de ce paysage. Le ragoût du monastère comprend une richesse de légumes soigneusement cuits dans des récipients bien entretenus et accablés par le brouillard du temps dans les cellules.

Piments Kapia, aubergines, oignons, tomates, piments forts et gras, ail, poivre et sel font partie de ce paysage enchanteur de saveurs.

Pour un ragoût selon le livre, voici ce que vous devez faire : cuire les poivrons et les aubergines, puis les éplucher. L'aubergine s'égoutte quelques minutes, pendant lesquelles l'ail et les tomates pelées durcissent.

Mettez les pommes de terre en dés, les poivrons cuits hachés, les aubergines hachées, l'oignon, le sel, le poivre et, nécessairement, un verre de vin blanc et d'eau tiède pour couvrir toute la composition.

Laissez le plat au four pour que tous les ingrédients bouillent en paix et aient le temps de laisser leurs arômes dans la sauce, et à la fin ajoutez du persil vert finement haché pour donner un arôme frais aux aliments.

Une autre recette célèbre et délicieuse est le riz aux épinards. Il vous faut : 1 kg d'épinards, 200 g de riz, 2 oignons, 1 gousse d'ail, un peu d'huile et du sel.

Préparation : le riz est mis à tremper dans de l'eau froide, et les épinards sont nettoyés et lavés dans plusieurs eaux, après quoi ils sont bouillis pendant 8 minutes.

Ensuite, il est sorti et laissé à égoutter, et quand il refroidit, il est finement haché. Hacher finement l'oignon dans un peu d'huile chaude jusqu'à ce qu'il soit doré, puis ajouter le riz et les épinards, et cuire encore 15 minutes. Après tout ce feu, ajoutez l'ail et mettez le plat au four pendant 10 minutes. Le résultat est spectaculaire !

Les amateurs de sarmale ont au moins 3 recettes à leur disposition pour satisfaire leurs envies : choucroute au riz et champignons, légumes hachés et aromatisés à la menthe ou sarmale au maïs et carotte.

Tous sont une délicieuse alternative au traditionnel sarmale au porc, lourd pour l'estomac, banal et tellement malsain.


Donut moines

On dit que la nourriture la plus savoureuse est préparée au monastère. Soupes, sarmale, ragoûts, voire viandes à jeun, tous ont un goût différent lorsqu'ils y sont préparés ou selon la recette qui y est préparée.

C'est aussi le cas de ces beignets simples, délicieux et moelleux, que vous pouvez réaliser à tout moment, même à jeun, car ils ne contiennent ni œufs ni lait. Il suffit de remplacer le beurre par de l'huile ou de la margarine.

  • 1kg de farine
  • 1 cube de levure
  • une pincée de sel
  • 150 ml d'huile ou de beurre
  • 250 ml d'eau minérale
  • 250g de sucre
  • huile de friture
  • sucre en poudre pour la décoration

Mélanger le sucre avec l'eau minérale. Dissoudre la levure dans une demi-tasse d'eau tiède. Tamisez la farine dans un bol et gardez une tasse de farine pour plus tard.

Ajouter la levure et l'eau minérale avec le sucre sur la farine et bien mélanger. Ajouter une pincée de sel et d'huile tiède ou de beurre fondu, si vous utilisez du beurre, et bien pétrir. Si nécessaire, ajoutez de la farine que vous avez gardée au début.

Laisser lever la pâte jusqu'à ce qu'elle double de volume. Étaler une feuille de pâte sur le plan de travail et étaler avec un rouleau à pâtisserie. Coupez les beignets avec un verre ou un couteau, si vous voulez qu'ils soient carrés.

Faire chauffer l'huile et quand elle est chaude, ajouter les beignets et les faire frire jusqu'à ce qu'ils gonflent et remontent à la surface.

Retirer les beignets sur du papier absorbant pour absorber l'huile. Saupoudrer de sucre après un léger refroidissement. Bon appétit!


Collection MONASTÈRE RECETTES & # 8211 134 recettes POST et SUCRÉ

De nombreuses histoires et recettes uniques dans le livre de Dan-Silviu Boerescu "Recettes d'âme. Les plats les plus savoureux cuisinés dans les monastères roumains & # 8220 de la collection d'art culinaire "Bucătărescu & # 8211 Je vis pour manger !", Édité par Intégral , au prix promotionnel de 17 lei. Suite livres de la collection Disponible sur www.eintegral.ro.




Les meilleures recettes de jeûne & #8211 mais pas que ! et des fruits ! & # 8211 sont ceux cuisinés par des nonnes et des moines, les moines ayant une dotation spécifique pour la gastronomie, qu'ils pratiquent en utilisant des ingrédients anciens, sur lesquels la Grâce repose.
C'est incroyable quelle variété de recettes et richesse de goût implique la cuisine monastique "austère", son secret réside dans l'utilisation ingénieuse de légumes et de champignons, inondés de beaucoup de parfums, qui transforment les plats "sucrés" de mirean en souvenirs qui font plus personne ne les regrette
Les repas au réfectoire d'un monastère ne sont qu'un des signes de la richesse de la vie d'âme de ceux qui ont choisi de vivre dans la « malice », donnant les tentations trompeuses de la vie extérieure sur les joies exaltantes de l'existence dans la parole de le Seigneur dans les ermitages.
Les travaux dans les monastères sont effectués par des moines et des moniales. La préparation des plats est, la plupart du temps, à la charge de quelques femmes précaires. Les monastères ont des terres, élèvent des animaux, des oiseaux, mais le plus souvent ils ne les consomment pas comme nourriture. Ils les vendent et se procurent ainsi tout le nécessaire pour le monastère.
D'après ce que nous disent les abbés et les archimandrites, nous constatons que les monastères mangent plus de plats à jeun et moins souvent des produits laitiers, du poisson et en aucun cas de la viande.
La nourriture de jeûne est celle qui ne contient aucun produit animal, ni oiseau, mais uniquement les produits de la terre et des arbres. Ces produits de la terre se consomment bouillis ou crus.
Le régime alimentaire dans les monastères est strictement observé notamment pendant les 4 grands jeûnes de l'année & # 8211 Carême, Pâques, Noël, Carême des Saints Apôtres Pierre et Paul et le Carême de l'Assomption. Le carême n'est pas du tout mangé à Pâques, seulement à l'Annonciation et aux Fleurs, et les moines jeûnent également les lundis, mercredis et vendredis tout au long de l'année. Pendant le Carême et les Saints Apôtres, Pierre et Paul mangent sec trois jours par semaine - lundi, mercredi, vendredi, et s'abstiennent de poisson, d'huile et de vin. Le carême est à jeun les lundis, mercredis, vendredis et ne se mange que sec : pas d'huile, pas de vin et pas de poisson du tout.
Ce sont les quatre jeûnes que non seulement les monastères sont appelés à observer, mais aussi tous les chrétiens orthodoxes.

Beaucoup d'autres histoires et recettes uniques dans le livre de Dan-Silviu Boerescu "Recettes d'âme. Les plats les plus savoureux cuisinés dans les monastères roumains & # 8220 de la collection d'art culinaire "Bucătărescu & # 8211 Je vis pour manger !", Édité par Intégral , au prix promotionnel de 17 lei. Suite livres de la collection Disponible sur www.eintegral.ro.
D'autres collections à Édition intégrale:
BUCĂTĂRESCU
LA collection ROYALE
DESTINATIONS LITIGES
ÉSOTÉRIQUE
APOCALYPTIQUE

FOUR AVEC POLLUTEUR DANS LE FOUR
Ingrédient:
700 gr jaunes ou ghebe
100 cl de vin blanc
50 ml d'huile
4 oignons
4 tomates
6 gousses d'ail
2 cuillères à soupe de crème sure
1 bouquet de persil
sel
poivre
Préparation: Lavez bien les champignons sous l'eau courante et coupez-les en longueur. Épluchez un oignon, lavez-le et coupez-le en bâtonnets. Faites chauffer l'huile dans un bol, mettez l'oignon à durcir, gardez-le quelques minutes, ajoutez les champignons et laissez mijoter. Lavez et épluchez les tomates, hachez-les et mettez-les sur les champignons. Salez et poivrez, ajoutez l'ail, versez le vin et mettez les aliments au four jusqu'à ce que le liquide baisse. 10 minutes avant de la retirer, verser la crème et la laisser au four pour marier les saveurs. Servir avec de la polenta et du persil haché, saupoudré abondamment.

Beaucoup d'autres histoires et recettes uniques dans le livre de Dan-Silviu Boerescu "Recettes d'âme. Les plats les plus savoureux cuisinés dans les monastères roumains & # 8220 de la collection d'art culinaire "Bucătărescu & # 8211 Je vis pour manger !", Édité par Intégral , disponible avec Jurnalul National dans le réseau InMedio et dans les stands de diffusion de la presse au prix promotionnel de 17 lei. Suite livres de la collection Disponible sur www.eintegral.ro.

SARMALE COMME AU MONASTERE DU COPOU
Ingrédient:
2kg d'oignons
1kg de carottes
1kg de riz
800 gr de bouillon
poivrons au four hachés
2kg d'éponges
Préparation: Faire revenir l'oignon émincé avec la carotte râpée dans ½ litre d'huile, ajouter du sel et un peu de poivre. Lorsque l'oignon et la carotte ont durci, ajoutez les autres composants. Rouler ensuite les feuilles de chou dans des feuilles de chou ou de vigne, mais la composition peut aussi être utilisée pour des poivrons farcis.
Beaucoup d'autres histoires et recettes uniques dans le livre de Dan-Silviu Boerescu "Recettes d'âme. Les plats les plus savoureux cuisinés dans les monastères roumains & # 8220 de la collection d'art culinaire "Bucătărescu & # 8211 Je vis pour manger !", Édité par Intégral & # 038 powered by Libertatea, disponible au prix promotionnel de 17 lei. Suite livres de la collection Disponible sur www.eintegral.ro.

SAVON COZONACUL MÈRE D'AGAPIE
Ingrédient:
1kg de farine
20 jaunes
5 blancs d'oeufs
1 cuillère à café de sel râpé
300 gr de sucre
1 verre et 3/4 de beurre frais
1 gousse de vanille
200 gr de raisins secs
1/3 de zeste râpé d'1 orange
1/2 zeste d'1 citron râpé
jus de 1 citron
rhum ou essence de rhum
1/2 l de lait (combien de farine)
30 gr de levure
amandes pour la garniture (selon préférence)
Préparation: Tamiser la farine, retirer 2 verres de farine de la quantité totale et mettre dans un bol. Faire bouillir 2 verres de lait après ébullition, laisser refroidir environ 5 minutes. Faites un trou dans la farine du bol et versez le lait petit à petit en mélangeant avec une cuillère en bois pour qu'aucun grumeau n'apparaisse. Vous devez obtenir une composition comme une crème plus épaisse.
Dans un bol mettre la levure dans le lait, ajouter une cuillère à soupe de farine, un jaune et 1/2 cuillère à café de sucre en poudre. Mélangez bien le tout jusqu'à ce que cette composition soit faite comme une crème et laissez-la dans un endroit chaud. Il devrait pousser en 10-15 minutes environ (si la levure est bonne) sinon, laissez un peu plus longtemps.
Sortez la croûte du bol, mettez-la dans un bol, ajoutez la levure qui a levé, mélangez d'abord avec une cuillère en bois, puis ajoutez le reste de la farine petit à petit. Versez ensuite 1/2 verre de lait tiède, en obtenant une composition comme une crème plus épaisse, qui se pétrit bien, puis couvrez et laissez lever dans un endroit tiède.
Prenez le sucre concassé et versez-le sur les jaunes (ils sont mélangés avec le sel de la veille, pour qu'ils jaunissent bien), frottez-les jusqu'à ce qu'ils deviennent comme une pâte. Ajouter le zeste de citron et d'orange râpé et mélanger le tout avec la pâte chauffée dans le bol. Pétrissez encore, ajoutez la vanille et le rhum, en graissez vos mains avec du beurre fondu de temps en temps. En cours de route, tirez la pâte sur le côté et graissez la covata avec du beurre fondu.
La pâte doit être pétrie et battue pendant au moins une heure, jusqu'à ce que tout le beurre soit fini, à l'exception de 1/2 tasse, qui est restée non fondue et les morceaux sont ajoutés à la pâte avant de mettre les blancs d'œufs.
Battre les blancs d'œufs, les mettre dans la pâte et bien mélanger. La covata est remise dans un endroit tiède, pas brûlant, et laissée, recouverte de serviettes épaisses, pendant au moins 2 heures. Pendant ce temps, la pâte doit lever.
Beurrer les moules à cake avec du beurre fondu. Recouvrir le fond et les parois du moule de papier ciré graissé et de beurre (en hauteur, ce papier ne doit pas dépasser les bords de la forme) ne pas plier le papier. Sur une table propre, graissée avec un peu de beurre ou d'huile, prélever un morceau de pâte adapté à une forme, ajouter les raisins secs et mettre en forme (remplir la forme à mi-hauteur). Les formes remplies sont couvertes et laissées dans un endroit chaud pour augmenter la pâte.
Quand on considère que la pâte a suffisamment poussé, graisser les cozonacs avec un mélange fait d'un jaune avec un peu de sucre. Si vous préférez, vous pouvez saupoudrer d'amandes nettoyées et les couper en fines tranches.
Les formes sont mises au four, à feu doux (pour augmenter la pâte). Ensuite, chauffez rapidement et laissez les cozonacs pendant une heure en les essayant de temps en temps.
Si les formes sont légères, les cozonacs sont cuits en une heure environ. Prenez une couverture, posez un grand papier dessus et, lorsque les cozonacs sont démoulés, roulez-les sur ce papier pour qu'ils ressortent uniformément. Saupoudrez ensuite de sucre glace pour qu'il ne se dessèche pas.

Grouper Les histoires de Jariște & # 8211 3 volumes & # 8211 150 lei (prix initial : 180 lei) !


Donut moines

On dit que la nourriture la plus savoureuse est préparée au monastère. Les soupes, les sarmale, les ragoûts, voire les viandes à jeun, ont tous un goût différent lorsqu'ils y sont préparés ou selon la recette qui y est préparée.

C'est aussi le cas de ces beignets simples, délicieux et moelleux, que vous pouvez réaliser à tout moment, même à jeun, car ils ne contiennent ni œufs ni lait. Il suffit de remplacer le beurre par de l'huile ou de la margarine.

  • 1kg de farine
  • 1 cube de levure
  • une pincée de sel
  • 150 ml d'huile ou de beurre
  • 250 ml d'eau minérale
  • 250g de sucre
  • huile de friture
  • sucre en poudre pour la décoration

Mélanger le sucre avec l'eau minérale. Dissoudre la levure dans une demi-tasse d'eau tiède. Tamisez la farine dans un bol et gardez une tasse de farine pour plus tard.

Ajouter la levure et l'eau minérale avec le sucre sur la farine et bien mélanger. Ajouter une pincée de sel et d'huile tiède ou de beurre fondu, si vous utilisez du beurre, et bien pétrir. Si nécessaire, ajoutez de la farine que vous avez gardée au début.

Laisser lever la pâte jusqu'à ce qu'elle double de volume. Étaler une feuille de pâte sur le plan de travail et étaler avec un rouleau à pâtisserie. Coupez les beignets avec un verre ou un couteau, si vous voulez qu'ils soient carrés.

Faire chauffer l'huile et quand elle est chaude, ajouter les beignets et les faire frire jusqu'à ce qu'ils gonflent et remontent à la surface.

Retirer les beignets sur du papier absorbant pour absorber l'huile. Saupoudrer de sucre après un léger refroidissement. Bon appétit!


Panini à la Sandwicherie

Ensemble de 3 casseroles sous vide alimentaire (0,7L, 1,4L, 2,4L)

Couvercle à charnière numérique pour mijoteuse 3,5 L

dantes (Chef de cuisine), 9 mars 2018

Anuta_Adascalitei (Maître cuisinier), 4 mars 2015

Constanta Stama, le 18 novembre 2014

J'ai également mis dans la composition quelques pruneaux fumés. C'est très bon. Si vous aimez les sarmales fumées, c'est parfait. Ça vaut la peine d'essayer.

Laurentiu Dragan, le 18 novembre 2014

à savoir qu'une poudre de cannelle les rend délicieuses, et sans farine !

Mihaela Malanca, 16 novembre 2014

Il s'agit de FARINE DE MAS (elle lie la composition et les sarmales sont plus sucrées, plus savoureuses).

Chira Afloarei, le 12 août 2014

J'y mets un peu de semoule de maïs et si je broie une poignée de noix

Lucia Gheorghe, 9 août 2014

Demetra Aida Tiagor, 9 mars 2014

J'ai également mis dans la composition quelques pruneaux fumés. C'est très bon. Si vous aimez les sarmales fumées, c'est parfait. Ça vaut la peine d'essayer.

Viorica Suciu, le 4 mars 2014

Ces sarmalutes sont f.f. bon et je les fais depuis des années mais je n'ai pas compris pourquoi on ajoute de la farine ? Je n'ai pas mis et je ne mettrai jamais de farine grasse et ça les rend plus collantes. Ils sont parfaitement bons de toute façon.

Mariaachim, 26 novembre 2013

les sarmales à jeun avec des pâtes sont un délice, je vais cuisiner quelque chose comme ça demain

Licuta Marin (Chef de cuisine), 19 novembre 2013

Amalia Simona, le 18 novembre 2013

hyper savoureux ! Je l'ai fait plusieurs fois et ils se sont battus pour eux !

Pavlescu_Maria (Chef), 18 novembre 2013

très bien ok merci.

Maniga Sofia, 17 novembre 2013

J'ai également mis dans la composition quelques pruneaux fumés. C'est très bon. Daca va plac sarmalele cu afumatura atunci este perfect. Incercati merita.

Maria Nicolau , 16 noiembrie 2013

ieri am facut si eu, foarte bune

Sanica Tutuianu , 15 noiembrie 2013

Daca in compozitie se adauga 2-3 linguri de zacusca de ciuperci sau ghebe,atunci capata un gust si o aroma deosebita. Merita sa incercati.

Licuta Marin (Chef de cuisine) , 06 noiembrie 2013

Szabo Ioana , 03 noiembrie 2013

O bunatateeeeee . azi maine , intram in Postul Mare al Craciunului si ceva idei noi sunt mai mult decat binevenite :) .Multumesc !

Mitache Sighinas , 18 octombrie 2013

Eu am gustat,sunt foarte gustoase mmmmmmmmmmmmmmmm .

Elena Laura Nicolae , 30 august 2013

Radu Lunga , 28 august 2013

Eu pun in compozitie si cateva prune uscate afumate. Da un gust foarte bun. Daca va plac sarmalele cu afumatura atunci este perfect. Incercati merita.


Video: Citoyens des Couvents - vivre au cloître aujourdhui (Octobre 2021).