Dernières recettes

7 destinations de week-end de 3 jours pour vous aider à vaincre la chaleur

7 destinations de week-end de 3 jours pour vous aider à vaincre la chaleur

Si vous êtes limité les deux jours de vacances et votre patience pour la chaleur, pensez à ces 7 escapades de week-end

Les températures plus fraîches et la proximité de l'eau font de Toronto une destination idéale pour les vacances d'été.

En ce qui concerne les techniques de battage thermique, il existe deux principales écoles de pensée. Pourtant, un changement de latitude peut certainement évoquer un changement d'attitude (merci, Jimmy Buffett), et se diriger vers une altitude plus élevée peut également aider. Nous avons gardé ces deux facteurs à l'esprit pour la majeure partie de la liste.

Cliquez ici pour 7 destinations de week-end de 3 jours pour vous aider à vaincre la chaleur

L'autre technique est d'aller dans un endroit chaud encore plus souvent que votre port d'attache. Pourquoi? Parce que les habitants de ces endroits connaissent les meilleurs moyens de lutter contre la chaleur, et leur ville est probablement équipée pour lutter contre la hausse des températures. Mieux encore, il existe des lieux qui existent et prospèrent simplement grâce à leur capacité à soulager, rafraîchir et revitaliser les personnes qui ont vraiment besoin de se détendre – dans les deux sens du terme. Cependant, aller dans un endroit chaud au milieu de l'été est toujours difficile à vendre, nous avons donc essayé de limiter ces entrées.

Cela étant dit, gardez à l'esprit qu'il existe des limitations géographiques à certaines des destinations suivantes. Il n'est peut-être pas si facile pour un East Coaster de se rendre sur la côte ouest (ou vice versa) pour le week-end, c'est pourquoi cette liste comprend des destinations partout en Amérique du Nord.

En fin de compte, avec l'été qui approche à grands pas, nous avons combiné tous ces facteurs en une seule liste solide des sept meilleurs endroits pour vous aider à vaincre la chaleur, qui peuvent tous être appréciés en un seul long week-end.


Un bon week-end pour ‘Bad Boys II’

Le "Bad Boys II" produit par Jerry Bruckheimer a fait exploser les salles avec un montant estimé à 46,7 millions de dollars ce week-end, la quatrième meilleure ouverture pour un film classé R.

La performance de la sortie de Sony offre un autre exemple du large attrait de Will Smith et Martin Lawrence mais surtout de Smith, dont l'influence au box-office est plus élevée sur des films d'action comme "Independence Day" ou "Men in Black" que sur des drames sérieux comme "The Legend of Bagger Vance" ou "Ali", qui n'ont rapporté au pays que 30 millions de dollars et 58 millions de dollars, respectivement. L'original "Bad Boys" a ouvert avec 15 millions de dollars le week-end du 7 avril 1995 et a rapporté un total de 65 millions de dollars au niveau national. Le film a joué un peu mieux à l'étranger, rapportant 75 millions de dollars.

Environ 65% du public de "Bad Boys II" était blanc, tandis que le reste n'était pas blanc, une autre indication que l'image a atteint bien au-delà du public de base des Afro-Américains. Étonnamment, le public était composé à 50 % de femmes – un chiffre élevé pour un film d'action – selon Jeff Blake, vice-président de Sony Pictures Entertainment.

Parmi les films R cette année, seul "The Matrix Reloaded" a affiché une ouverture plus importante du vendredi au dimanche de 91,8 millions de dollars à la mi-mai. "Bad Boys II" a également battu le "Terminator 3: Rise of the Machines", classé R, qui a rapporté 44 millions de dollars au cours du week-end du 4 juillet.

L'original "Bad Boys" a été la première entreprise de réalisation de Michael Bay, qui a depuis réalisé "The Rock", "Armageddon" et "Pearl Harbor", le tout pour Bruckheimer.

"Bad Boys" était également le dernier film sur lequel Bruckheimer et son défunt partenaire de production, Don Simpson, ont travaillé ensemble. Simpson est décédé en 1996 d'une overdose de drogue.

Sur la base de son ouverture, "Bad Boys II" rejoint "X2: X-Men United" et "The Matrix Reloaded" en tant que seules suites de l'été à la hauteur des attentes au niveau national. "Charlie's Angels: Full Throttle" et "T3" ont tous deux sous-performé aux États-Unis, mais sont de plus gros succès à l'échelle internationale.

Le week-end a également marqué une étape importante pour Bruckheimer, dont les films occupaient les deux premières places au box-office. Son autre film, "Pirates des Caraïbes: La malédiction du Black Pearl" de Disney, n'a chuté que de 28% lors de son deuxième week-end, ce qui en fait le film le plus important de tous les films cet été.

Ce film, qui met en vedette Johnny Depp et Orlando Bloom, a rapporté environ 33,3 millions de dollars ce week-end pour un total brut de 132,2 millions de dollars.

L'autre film Disney très rentable, "Finding Nemo", a franchi la barre des 300 millions de dollars, rapportant environ 303,8 millions de dollars depuis sa sortie il y a deux mois.

Il devrait devenir le film d'animation le plus rentable d'ici une semaine, dépassant le total national de 312,8 millions de dollars de "Le Roi Lion".

Dans d'autres débuts, la romance pour adolescents de New Line Cinema "How to Deal", s'est ouverte lamentablement, rapportant environ 5,8 millions de dollars, soit un peu plus de la moitié des attentes du studio sur la base des recherches sur le public.

Le film de Mandy Moore a souffert de critiques médiocres et d'une forte concurrence.

Le thriller d'immigrants acclamé par la critique du réalisateur Stephen Frears, "Dirty Pretty Things", a fait ses débuts dans cinq cinémas à New York et Los Angeles. La sortie de Miramax a rapporté 20 200 $ par écran pour un total estimé à 101 000 $. Le 1er août, le film s'étendra sur les 10 principaux marchés.

La parodie d'espionnage "Johnny English" d'Universal Pictures a ouvert ses portes avec un montant estimé à 9,3 millions de dollars ce week-end dans 2 236 cinémas. La comédie, qui met en vedette le comédien britannique Rowan Atkinson de Mr. Bean, a déjà rapporté près de 117 millions de dollars en dehors des États-Unis.

Pendant ce temps, la dernière photo de Sean Connery, "The League of Extraordinary Gentlemen", a chuté de 56%. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une baisse inhabituellement élevée pour le deuxième week-end d'un film d'été, cela n'augure rien de bon pour l'image. Le film, qui a coûté entre 70 et 90 millions de dollars à réaliser, a rapporté 42,4 millions de dollars.

Pour donner un coup de pouce à son thriller effrayant "28 jours plus tard", Fox Searchlight ajoutera une alternative se terminant vendredi, le 29e jour de la sortie du film aux États-Unis. Le film, qui est déjà sorti en DVD en Europe, comprendra la fin plus sombre conçue à l'origine par le réalisateur Danny Boyle.

Résultats préliminaires basés sur les projections du studio.

*--* Film 3 jours brut Total (millions)

Pirates des Caraïbes 33,3 132,2

La Ligue des Gentleman Extraordinaires 10.1 42.5

28 jours plus tard 2,6 33,4 Source : Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

Un conseil californien de la sécurité au travail recommande de mettre fin aux règles sur les masques pour les travailleurs si tout le monde dans une pièce est vacciné contre COVID-19.


Un bon week-end pour ‘Bad Boys II’

Le "Bad Boys II" produit par Jerry Bruckheimer a fait exploser les salles avec un montant estimé à 46,7 millions de dollars ce week-end, la quatrième meilleure ouverture pour un film classé R.

La performance de la sortie de Sony offre un autre exemple du large attrait de Will Smith et Martin Lawrence mais surtout de Smith, dont l'influence au box-office est plus élevée sur des films d'action comme "Independence Day" ou "Men in Black" que sur des drames sérieux comme "The Legend of Bagger Vance" ou "Ali", qui n'a rapporté que 30 millions de dollars et 58 millions de dollars, respectivement. L'original "Bad Boys" a ouvert avec 15 millions de dollars le week-end du 7 avril 1995 et a rapporté un total de 65 millions de dollars au niveau national. Le film a joué un peu mieux à l'étranger, rapportant 75 millions de dollars.

Environ 65% du public de "Bad Boys II" était blanc, tandis que le reste n'était pas blanc, une autre indication que l'image a atteint bien au-delà du public de base des Afro-Américains. Étonnamment, le public était composé à 50 % de femmes – un chiffre élevé pour un film d'action – selon Jeff Blake, vice-président de Sony Pictures Entertainment.

Parmi les films R cette année, seul "The Matrix Reloaded" a affiché une ouverture plus importante du vendredi au dimanche de 91,8 millions de dollars à la mi-mai. "Bad Boys II" a également battu le "Terminator 3: Rise of the Machines", classé R, qui a rapporté 44 millions de dollars au cours du week-end du 4 juillet.

L'original "Bad Boys" a été la première entreprise de réalisation de Michael Bay, qui a depuis réalisé "The Rock", "Armageddon" et "Pearl Harbor", le tout pour Bruckheimer.

"Bad Boys" était également le dernier film sur lequel Bruckheimer et son défunt partenaire de production, Don Simpson, ont travaillé ensemble. Simpson est décédé en 1996 d'une overdose de drogue.

Sur la base de son ouverture, "Bad Boys II" rejoint "X2: X-Men United" et "The Matrix Reloaded" en tant que seules suites de l'été à la hauteur des attentes au niveau national. "Charlie's Angels: Full Throttle" et "T3" ont tous deux sous-performé aux États-Unis, mais sont de plus gros succès à l'échelle internationale.

Le week-end a également marqué une étape importante pour Bruckheimer, dont les films occupaient les deux premières places au box-office. Son autre film, "Pirates des Caraïbes: La malédiction du Black Pearl" de Disney, n'a chuté que de 28% lors de son deuxième week-end, ce qui en fait le film le plus fort du deuxième week-end de tous les films cet été.

Ce film, qui met en vedette Johnny Depp et Orlando Bloom, a rapporté environ 33,3 millions de dollars ce week-end pour un total brut de 132,2 millions de dollars.

L'autre film Disney très rentable, "Finding Nemo", a franchi la barre des 300 millions de dollars, rapportant environ 303,8 millions de dollars depuis sa sortie il y a deux mois.

Il devrait devenir le film d'animation le plus rentable d'ici une semaine, dépassant le total national de 312,8 millions de dollars de "Le Roi Lion".

Dans d'autres débuts, la romance pour adolescents de New Line Cinema "How to Deal", s'est ouverte lamentablement, rapportant environ 5,8 millions de dollars, soit un peu plus de la moitié des attentes du studio sur la base des recherches sur le public.

Le film de Mandy Moore a souffert de critiques médiocres et d'une forte concurrence.

Le thriller d'immigrants acclamé par la critique du réalisateur Stephen Frears, "Dirty Pretty Things", a ouvert ses portes dans cinq cinémas à New York et Los Angeles. La sortie de Miramax a rapporté 20 200 $ par écran pour un total estimé à 101 000 $. Le 1er août, le film s'étendra sur les 10 principaux marchés.

La parodie d'espionnage "Johnny English" d'Universal Pictures a ouvert ses portes avec un montant estimé à 9,3 millions de dollars ce week-end dans 2 236 cinémas. La comédie, qui met en vedette le comédien britannique Rowan Atkinson de Mr. Bean, a déjà rapporté près de 117 millions de dollars en dehors des États-Unis.

Pendant ce temps, la dernière photo de Sean Connery, "The League of Extraordinary Gentlemen", a chuté de 56%. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une baisse inhabituellement élevée pour le deuxième week-end d'un film d'été, cela n'augure rien de bon pour l'image. Le film, qui a coûté entre 70 et 90 millions de dollars à réaliser, a rapporté 42,4 millions de dollars.

Pour donner un coup de pouce à son thriller effrayant "28 jours plus tard", Fox Searchlight ajoutera une alternative se terminant vendredi, le 29e jour de la sortie du film aux États-Unis. Le film, qui est déjà sorti en DVD en Europe, comprendra la fin plus sombre conçue à l'origine par le réalisateur Danny Boyle.

Résultats préliminaires basés sur les projections du studio.

*--* Film 3 jours brut Total (millions)

Pirates des Caraïbes 33,3 132,2

La Ligue des Gentleman Extraordinaires 10.1 42.5

28 jours plus tard 2,6 33,4 Source : Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

Un conseil californien de la sécurité au travail recommande de mettre fin aux règles sur les masques pour les travailleurs si tout le monde dans une pièce est vacciné contre COVID-19.


Un bon week-end pour ‘Bad Boys II’

Le "Bad Boys II" produit par Jerry Bruckheimer a fait irruption dans les salles avec un montant estimé à 46,7 millions de dollars ce week-end, la quatrième meilleure ouverture pour un film classé R.

La performance de la sortie de Sony offre un autre exemple du large attrait de Will Smith et Martin Lawrence mais surtout de Smith, dont l'influence au box-office est plus élevée sur des films d'action comme "Independence Day" ou "Men in Black" que sur des drames sérieux comme "The Legend of Bagger Vance" ou "Ali", qui n'ont rapporté au pays que 30 millions de dollars et 58 millions de dollars, respectivement. L'original "Bad Boys" a ouvert avec 15 millions de dollars le week-end du 7 avril 1995 et a rapporté un total de 65 millions de dollars au niveau national. Le film a joué un peu mieux à l'étranger, rapportant 75 millions de dollars.

Environ 65% du public de "Bad Boys II" était blanc, tandis que le reste n'était pas blanc, une autre indication que l'image a atteint bien au-delà du public de base des Afro-Américains. Étonnamment, le public était composé à 50 % de femmes – un chiffre élevé pour un film d'action – selon Jeff Blake, vice-président de Sony Pictures Entertainment.

Parmi les films R cette année, seul "The Matrix Reloaded" a affiché une ouverture plus importante du vendredi au dimanche de 91,8 millions de dollars à la mi-mai. "Bad Boys II" a également battu le "Terminator 3: Rise of the Machines", classé R, qui a rapporté 44 millions de dollars au cours du week-end du 4 juillet.

L'original "Bad Boys" a été la première entreprise de réalisation de Michael Bay, qui a depuis réalisé "The Rock", "Armageddon" et "Pearl Harbor", le tout pour Bruckheimer.

"Bad Boys" était également le dernier film sur lequel Bruckheimer et son défunt partenaire de production, Don Simpson, ont travaillé ensemble. Simpson est décédé en 1996 d'une overdose de drogue.

Sur la base de son ouverture, "Bad Boys II" rejoint "X2: X-Men United" et "The Matrix Reloaded" en tant que seules suites de l'été à la hauteur des attentes au niveau national. "Charlie's Angels: Full Throttle" et "T3" ont tous deux sous-performé aux États-Unis, mais sont de plus gros succès à l'échelle internationale.

Le week-end a également marqué une étape importante pour Bruckheimer, dont les films occupaient les deux premières places au box-office. Son autre film, "Pirates des Caraïbes: La malédiction du Black Pearl" de Disney, n'a chuté que de 28% lors de son deuxième week-end, ce qui en fait le film le plus important de tous les films cet été.

Ce film, qui met en vedette Johnny Depp et Orlando Bloom, a rapporté environ 33,3 millions de dollars ce week-end pour un total brut de 132,2 millions de dollars.

L'autre film Disney très rentable, "Finding Nemo", a franchi la barre des 300 millions de dollars, rapportant environ 303,8 millions de dollars depuis sa sortie il y a deux mois.

Il devrait devenir le film d'animation le plus rentable d'ici une semaine, dépassant le total national de 312,8 millions de dollars de "Le Roi Lion".

Dans d'autres débuts, la romance pour adolescents de New Line Cinema "How to Deal", s'est ouverte lamentablement, rapportant environ 5,8 millions de dollars, soit un peu plus de la moitié des attentes du studio sur la base des recherches sur le public.

Le film de Mandy Moore a souffert de critiques médiocres et d'une forte concurrence.

Le thriller d'immigrants acclamé par la critique du réalisateur Stephen Frears, "Dirty Pretty Things", a fait ses débuts dans cinq cinémas à New York et Los Angeles. La sortie de Miramax a rapporté 20 200 $ par écran pour un total estimé à 101 000 $. Le 1er août, le film s'étendra sur les 10 principaux marchés.

La parodie d'espionnage "Johnny English" d'Universal Pictures a ouvert ses portes avec un montant estimé à 9,3 millions de dollars ce week-end dans 2 236 cinémas. La comédie, qui met en vedette le comédien britannique Rowan Atkinson de Mr. Bean, a déjà rapporté près de 117 millions de dollars en dehors des États-Unis.

Pendant ce temps, la dernière photo de Sean Connery, "The League of Extraordinary Gentlemen", a chuté de 56%. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une baisse inhabituellement élevée pour le deuxième week-end d'un film d'été, cela n'augure rien de bon pour l'image. Le film, qui a coûté 70 à 90 millions de dollars à réaliser, a rapporté 42,4 millions de dollars.

Pour donner un coup de pouce à son thriller effrayant "28 jours plus tard", Fox Searchlight ajoutera une alternative se terminant vendredi, le 29e jour de la sortie du film aux États-Unis. Le film, qui est déjà sorti en DVD en Europe, comprendra la fin plus sombre conçue à l'origine par le réalisateur Danny Boyle.

Résultats préliminaires basés sur les projections du studio.

*--* Film 3 jours brut Total (millions)

Pirates des Caraïbes 33,3 132,2

La Ligue des Gentleman Extraordinaires 10.1 42.5

28 jours plus tard 2,6 33,4 Source : Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

Un conseil californien de la sécurité au travail recommande de mettre fin aux règles sur les masques pour les travailleurs si tout le monde dans une pièce est vacciné contre COVID-19.


Un bon week-end pour ‘Bad Boys II’

Le "Bad Boys II" produit par Jerry Bruckheimer a fait irruption dans les salles avec un montant estimé à 46,7 millions de dollars ce week-end, la quatrième meilleure ouverture pour un film classé R.

La performance de la sortie de Sony offre un autre exemple du large attrait de Will Smith et Martin Lawrence mais surtout de Smith, dont l'influence au box-office est plus élevée sur des films d'action comme "Independence Day" ou "Men in Black" que sur des drames sérieux comme "The Legend of Bagger Vance" ou "Ali", qui n'a rapporté que 30 millions de dollars et 58 millions de dollars, respectivement. L'original "Bad Boys" a ouvert avec 15 millions de dollars le week-end du 7 avril 1995 et a rapporté un total de 65 millions de dollars au niveau national. Le film a joué un peu mieux à l'étranger, rapportant 75 millions de dollars.

Environ 65% du public de "Bad Boys II" était blanc, tandis que le reste n'était pas blanc, une autre indication que l'image a atteint bien au-delà du public de base des Afro-Américains. Étonnamment, le public était composé à 50 % de femmes – un chiffre élevé pour un film d'action – selon Jeff Blake, vice-président de Sony Pictures Entertainment.

Parmi les films R cette année, seul "The Matrix Reloaded" a affiché une ouverture plus importante du vendredi au dimanche de 91,8 millions de dollars à la mi-mai. "Bad Boys II" a également battu le "Terminator 3: Rise of the Machines", classé R, qui a rapporté 44 millions de dollars au cours du week-end du 4 juillet.

L'original "Bad Boys" a été la première entreprise de réalisation de Michael Bay, qui a depuis réalisé "The Rock", "Armageddon" et "Pearl Harbor", le tout pour Bruckheimer.

"Bad Boys" était également le dernier film sur lequel Bruckheimer et son défunt partenaire de production, Don Simpson, ont travaillé ensemble. Simpson est décédé en 1996 d'une overdose de drogue.

Sur la base de son ouverture, "Bad Boys II" rejoint "X2: X-Men United" et "The Matrix Reloaded" en tant que seules suites de l'été à la hauteur des attentes au niveau national. "Charlie's Angels: Full Throttle" et "T3" ont tous deux sous-performé aux États-Unis, mais sont de plus gros succès à l'échelle internationale.

Le week-end a également marqué une étape importante pour Bruckheimer, dont les films occupaient les deux premières places au box-office. Son autre film, "Pirates des Caraïbes: La malédiction du Black Pearl" de Disney, n'a chuté que de 28% lors de son deuxième week-end, ce qui en fait le film le plus important de tous les films cet été.

Ce film, qui met en vedette Johnny Depp et Orlando Bloom, a rapporté environ 33,3 millions de dollars ce week-end pour un total brut de 132,2 millions de dollars.

L'autre film Disney très rentable, "Finding Nemo", a franchi la barre des 300 millions de dollars, rapportant environ 303,8 millions de dollars depuis sa sortie il y a deux mois.

Il devrait devenir le film d'animation le plus rentable d'ici une semaine, dépassant le total national de 312,8 millions de dollars de "Le Roi Lion".

Dans d'autres débuts, la romance pour adolescents de New Line Cinema "How to Deal", s'est ouverte lamentablement, rapportant environ 5,8 millions de dollars, soit un peu plus de la moitié des attentes du studio sur la base des recherches sur le public.

Le film de Mandy Moore a souffert de critiques médiocres et d'une forte concurrence.

Le thriller d'immigrants acclamé par la critique du réalisateur Stephen Frears, "Dirty Pretty Things", a fait ses débuts dans cinq cinémas à New York et Los Angeles. La sortie de Miramax a rapporté 20 200 $ par écran pour un total estimé à 101 000 $. Le 1er août, le film s'étendra sur les 10 principaux marchés.

La parodie d'espionnage "Johnny English" d'Universal Pictures a ouvert ses portes avec un montant estimé à 9,3 millions de dollars ce week-end dans 2 236 cinémas. La comédie, qui met en vedette le comédien britannique Rowan Atkinson de Mr. Bean, a déjà rapporté près de 117 millions de dollars en dehors des États-Unis.

Pendant ce temps, la dernière photo de Sean Connery, "The League of Extraordinary Gentlemen", a chuté de 56%. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une baisse inhabituellement élevée pour le deuxième week-end d'un film d'été, cela n'augure rien de bon pour l'image. Le film, qui a coûté entre 70 et 90 millions de dollars à réaliser, a rapporté 42,4 millions de dollars.

Pour donner un coup de pouce à son thriller effrayant "28 jours plus tard", Fox Searchlight ajoutera une alternative se terminant vendredi, le 29e jour de la sortie du film aux États-Unis. Le film, qui est déjà sorti en DVD en Europe, comprendra la fin plus sombre conçue à l'origine par le réalisateur Danny Boyle.

Résultats préliminaires basés sur les projections du studio.

*--* Film 3 jours brut Total (millions)

Pirates des Caraïbes 33,3 132,2

La Ligue des Gentlemen Extraordinaires 10.1 42.5

28 jours plus tard 2,6 33,4 Source : Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

Un conseil californien de la sécurité au travail recommande de mettre fin aux règles sur les masques pour les travailleurs si tout le monde dans une pièce est vacciné contre COVID-19.


Un bon week-end pour ‘Bad Boys II’

Le "Bad Boys II" produit par Jerry Bruckheimer a fait irruption dans les salles avec un montant estimé à 46,7 millions de dollars ce week-end, la quatrième meilleure ouverture pour un film classé R.

La performance de la sortie de Sony offre un autre exemple du large attrait de Will Smith et Martin Lawrence mais surtout de Smith, dont l'influence au box-office est plus élevée sur des films d'action comme "Independence Day" ou "Men in Black" que sur des drames sérieux comme "The Legend of Bagger Vance" ou "Ali", qui n'ont rapporté au pays que 30 millions de dollars et 58 millions de dollars, respectivement. L'original "Bad Boys" a ouvert avec 15 millions de dollars le week-end du 7 avril 1995 et a rapporté un total de 65 millions de dollars au niveau national. Le film a joué un peu mieux à l'étranger, rapportant 75 millions de dollars.

Environ 65% du public de "Bad Boys II" était blanc, tandis que le reste n'était pas blanc, une autre indication que l'image a atteint bien au-delà du public de base des Afro-Américains. Étonnamment, le public était composé à 50 % de femmes – un chiffre élevé pour un film d'action – selon Jeff Blake, vice-président de Sony Pictures Entertainment.

Parmi les films R cette année, seul "The Matrix Reloaded" a affiché une ouverture plus importante du vendredi au dimanche de 91,8 millions de dollars à la mi-mai. "Bad Boys II" a également battu le "Terminator 3: Rise of the Machines", classé R, qui a rapporté 44 millions de dollars au cours du week-end du 4 juillet.

L'original "Bad Boys" a été la première entreprise de réalisation de Michael Bay, qui a depuis réalisé "The Rock", "Armageddon" et "Pearl Harbor", le tout pour Bruckheimer.

"Bad Boys" était également le dernier film sur lequel Bruckheimer et son défunt partenaire de production, Don Simpson, ont travaillé ensemble. Simpson est décédé en 1996 d'une overdose de drogue.

Sur la base de son ouverture, "Bad Boys II" rejoint "X2: X-Men United" et "The Matrix Reloaded" en tant que seules suites de l'été à la hauteur des attentes au niveau national. "Charlie's Angels: Full Throttle" et "T3" ont tous deux sous-performé aux États-Unis, mais sont de plus gros succès à l'échelle internationale.

Le week-end a également marqué une étape importante pour Bruckheimer, dont les films occupaient les deux premières places au box-office. Son autre film, "Pirates des Caraïbes: La malédiction du Black Pearl" de Disney, n'a chuté que de 28% lors de son deuxième week-end, ce qui en fait le film le plus important de tous les films cet été.

Ce film, qui met en vedette Johnny Depp et Orlando Bloom, a rapporté environ 33,3 millions de dollars ce week-end pour un total brut de 132,2 millions de dollars.

L'autre film Disney très rentable, "Finding Nemo", a franchi la barre des 300 millions de dollars, rapportant environ 303,8 millions de dollars depuis sa sortie il y a deux mois.

Il devrait devenir le film d'animation le plus rentable d'ici une semaine, dépassant le total national de 312,8 millions de dollars de "Le Roi Lion".

Dans d'autres débuts, la romance pour adolescents de New Line Cinema "How to Deal", s'est ouverte lamentablement, rapportant environ 5,8 millions de dollars, soit un peu plus de la moitié des attentes du studio sur la base des recherches sur le public.

Le film de Mandy Moore a souffert de critiques médiocres et d'une forte concurrence.

Le thriller d'immigrants acclamé par la critique du réalisateur Stephen Frears, "Dirty Pretty Things", a fait ses débuts dans cinq cinémas à New York et Los Angeles. La sortie de Miramax a rapporté 20 200 $ par écran pour un total estimé à 101 000 $. Le 1er août, le film s'étendra sur les 10 principaux marchés.

La parodie d'espionnage "Johnny English" d'Universal Pictures a ouvert ses portes avec un montant estimé à 9,3 millions de dollars ce week-end dans 2 236 cinémas. La comédie, qui met en vedette le comédien britannique Rowan Atkinson de Mr. Bean, a déjà rapporté près de 117 millions de dollars en dehors des États-Unis.

Pendant ce temps, la dernière photo de Sean Connery, "The League of Extraordinary Gentlemen", a chuté de 56%. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une baisse inhabituellement élevée pour le deuxième week-end d'un film d'été, cela n'augure rien de bon pour l'image. Le film, qui a coûté entre 70 et 90 millions de dollars à réaliser, a rapporté 42,4 millions de dollars.

Pour donner un coup de pouce à son thriller effrayant "28 jours plus tard", Fox Searchlight ajoutera une alternative se terminant vendredi, le 29e jour de la sortie du film aux États-Unis. Le film, qui est déjà sorti en DVD en Europe, comprendra la fin plus sombre conçue à l'origine par le réalisateur Danny Boyle.

Résultats préliminaires basés sur les projections du studio.

*--* Film 3 jours brut Total (millions)

Pirates des Caraïbes 33,3 132,2

La Ligue des Gentlemen Extraordinaires 10.1 42.5

28 jours plus tard 2,6 33,4 Source : Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

Un conseil californien de la sécurité au travail recommande de mettre fin aux règles sur les masques pour les travailleurs si tout le monde dans une pièce est vacciné contre COVID-19.


Un bon week-end pour ‘Bad Boys II’

Le "Bad Boys II" produit par Jerry Bruckheimer a fait irruption dans les salles avec un montant estimé à 46,7 millions de dollars ce week-end, la quatrième meilleure ouverture pour un film classé R.

La performance de la sortie de Sony offre un autre exemple du large attrait de Will Smith et Martin Lawrence mais surtout de Smith, dont l'influence au box-office est plus élevée sur des films d'action comme "Independence Day" ou "Men in Black" que sur des drames sérieux comme "The Legend of Bagger Vance" ou "Ali", qui n'ont rapporté au pays que 30 millions de dollars et 58 millions de dollars, respectivement. L'original "Bad Boys" a ouvert avec 15 millions de dollars le week-end du 7 avril 1995 et a rapporté un total de 65 millions de dollars au niveau national. Le film a joué un peu mieux à l'étranger, rapportant 75 millions de dollars.

Environ 65% du public de "Bad Boys II" était blanc, tandis que le reste n'était pas blanc, une autre indication que l'image a atteint bien au-delà du public de base des Afro-Américains. Étonnamment, le public était composé à 50 % de femmes – un chiffre élevé pour un film d'action – selon Jeff Blake, vice-président de Sony Pictures Entertainment.

Parmi les films R cette année, seul "The Matrix Reloaded" a affiché une ouverture plus importante du vendredi au dimanche de 91,8 millions de dollars à la mi-mai. "Bad Boys II" a également battu le "Terminator 3: Rise of the Machines", classé R, qui a rapporté 44 millions de dollars au cours du week-end du 4 juillet.

L'original "Bad Boys" a été la première entreprise de réalisation de Michael Bay, qui a depuis réalisé "The Rock", "Armageddon" et "Pearl Harbor", le tout pour Bruckheimer.

"Bad Boys" était également le dernier film sur lequel Bruckheimer et son défunt partenaire de production, Don Simpson, ont travaillé ensemble. Simpson est décédé en 1996 d'une overdose de drogue.

Sur la base de son ouverture, "Bad Boys II" rejoint "X2: X-Men United" et "The Matrix Reloaded" en tant que seules suites de l'été à la hauteur des attentes au niveau national. "Charlie's Angels: Full Throttle" et "T3" ont tous deux sous-performé aux États-Unis, mais sont de plus gros succès à l'échelle internationale.

Le week-end a également marqué une étape importante pour Bruckheimer, dont les films occupaient les deux premières places au box-office. Son autre film, "Pirates des Caraïbes : La malédiction du Black Pearl" de Disney, n'a perdu que 28 % lors de son deuxième week-end, ce qui en fait le film le plus important de tous les films cet été.

Ce film, qui met en vedette Johnny Depp et Orlando Bloom, a rapporté environ 33,3 millions de dollars ce week-end pour un total brut de 132,2 millions de dollars.

L'autre film Disney très rentable, "Finding Nemo", a franchi la barre des 300 millions de dollars, rapportant environ 303,8 millions de dollars depuis sa sortie il y a deux mois.

Il devrait devenir le film d'animation le plus rentable d'ici une semaine, dépassant le total national de 312,8 millions de dollars de "Le Roi Lion".

Dans d'autres débuts, la romance pour adolescents de New Line Cinema "How to Deal", s'est ouverte lamentablement, rapportant environ 5,8 millions de dollars, soit un peu plus de la moitié des attentes du studio sur la base des recherches sur le public.

Le film de Mandy Moore a souffert de critiques médiocres et d'une forte concurrence.

Le thriller d'immigrants acclamé par la critique du réalisateur Stephen Frears, "Dirty Pretty Things", a fait ses débuts dans cinq cinémas à New York et Los Angeles. La sortie de Miramax a rapporté 20 200 $ par écran pour un total estimé à 101 000 $. Le 1er août, le film s'étendra sur les 10 principaux marchés.

La parodie d'espionnage "Johnny English" d'Universal Pictures a ouvert ses portes avec un montant estimé à 9,3 millions de dollars ce week-end dans 2 236 cinémas. La comédie, qui met en vedette le comédien britannique Rowan Atkinson de Mr. Bean, a déjà rapporté près de 117 millions de dollars en dehors des États-Unis.

Pendant ce temps, la dernière photo de Sean Connery, "The League of Extraordinary Gentlemen", a chuté de 56%. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une baisse inhabituellement élevée pour le deuxième week-end d'un film d'été, cela n'augure rien de bon pour l'image. Le film, qui a coûté entre 70 et 90 millions de dollars à réaliser, a rapporté 42,4 millions de dollars.

Pour donner un coup de pouce à son thriller effrayant "28 jours plus tard", Fox Searchlight ajoutera une alternative se terminant vendredi, le 29e jour de la sortie du film aux États-Unis. Le film, qui est déjà sorti en DVD en Europe, comprendra la fin plus sombre conçue à l'origine par le réalisateur Danny Boyle.

Résultats préliminaires basés sur les projections du studio.

*--* Film 3 jours brut Total (millions)

Pirates des Caraïbes 33,3 132,2

La Ligue des Gentleman Extraordinaires 10.1 42.5

28 jours plus tard 2,6 33,4 Source : Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

Un conseil californien de la sécurité au travail recommande de mettre fin aux règles sur les masques pour les travailleurs si tout le monde dans une pièce est vacciné contre COVID-19.


Un bon week-end pour ‘Bad Boys II’

Le "Bad Boys II" produit par Jerry Bruckheimer a fait exploser les salles avec un montant estimé à 46,7 millions de dollars ce week-end, la quatrième meilleure ouverture pour un film classé R.

La performance de la sortie de Sony offre un autre exemple du large attrait de Will Smith et Martin Lawrence mais surtout de Smith, dont l'influence au box-office est plus élevée sur des films d'action comme "Independence Day" ou "Men in Black" que sur des drames sérieux comme "The Legend of Bagger Vance" ou "Ali", qui n'ont rapporté que 30 millions de dollars et 58 millions de dollars, respectivement. L'original "Bad Boys" a ouvert avec 15 millions de dollars le week-end du 7 avril 1995 et a rapporté un total de 65 millions de dollars au niveau national. Le film a joué un peu mieux à l'étranger, rapportant 75 millions de dollars.

Environ 65% du public de "Bad Boys II" était blanc, tandis que le reste n'était pas blanc, une autre indication que l'image a atteint bien au-delà du public de base des Afro-Américains. Étonnamment, le public était composé à 50 % de femmes – un chiffre élevé pour un film d'action – selon Jeff Blake, vice-président de Sony Pictures Entertainment.

Parmi les films R cette année, seul "The Matrix Reloaded" a affiché une ouverture plus importante du vendredi au dimanche de 91,8 millions de dollars à la mi-mai. “Bad Boys II” also beat the R-rated “Terminator 3: Rise of the Machines,” which brought in $44 million during the Fourth of July weekend.

The original “Bad Boys” was the first directing venture for Michael Bay, who has since gone on to direct “The Rock,” “Armageddon” and “Pearl Harbor,” all for Bruckheimer.

“Bad Boys,” was also the last movie on which Bruckheimer and his late producing partner, Don Simpson, worked together. Simpson died in 1996 of a drug overdose.

Based on its opening, “Bad Boys II” joins “X2: X-Men United” and “The Matrix Reloaded” as the only sequels of the summer performing up to expectations domestically. Both “Charlie’s Angels: Full Throttle” and “T3" have under-performed in the U.S. but are bigger hits internationally.

The weekend also marked a milestone for Bruckheimer, whose movies occupied the top two spots at the box office. His other picture, Disney’s “Pirates of the Caribbean: The Curse of the Black Pearl,” dropped only 28% in its second weekend, making it the strongest second-weekend holdover of any movie this summer.

That film, which stars Johnny Depp and Orlando Bloom, grossed an estimated $33.3 million this weekend for a total gross of $132.2 million.

The other high-grossing Disney picture, “Finding Nemo,” crossed the $300-million mark, bringing in an estimated $303.8 million since its release two months ago.

It is expected to become the highest-grossing animated film within a week, surpassing “The Lion King’s” $312.8-million domestic tally.

In other debuts, New Line Cinema’s teen romance “How to Deal,” opened dismally, grossing an estimated $5.8 million, a little more than half of studio expectations based on audience research.

The Mandy Moore movie suffered from mediocre reviews and strong competition.

Director Stephen Frears’ critically acclaimed immigrant thriller, “Dirty Pretty Things,” opened strongly in five theaters in New York and Los Angeles. The Miramax release grossed a hefty $20,200 per screen for an estimated total of $101,000. On Aug. 1, the film will expand into all top 10 markets.

Universal Pictures’ spy spoof “Johnny English” opened with an estimated $9.3 million this weekend in 2,236 theaters. The comedy, which stars British comedian Rowan Atkinson of Mr. Bean fame, has already grossed nearly $117 million outside the U.S.

Meanwhile, Sean Connery’s latest picture, “The League of Extraordinary Gentlemen,” dropped 56%. Though not an unusually high drop for a summer movie’s second weekend, it does not bode well for the picture. The film, which cost $70 million to $90 million to make, has grossed an estimated $42.4 million.

To give its scary thriller “28 Days Later” a boost, Fox Searchlight will add an alternative ending Friday, the 29th day of the film’s U.S. release. The film, which is already out on DVD in Europe, will include the darker ending originally conceived by director Danny Boyle.

Preliminary results based on studio projections.

*--* Movie 3-day gross Total (millions)

Pirates of the Caribbean 33.3 132.2

The League of Extraordinary Gentleman 10.1 42.5

28 Days Later 2.6 33.4 Source: Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

A California workplace safety board recommends ending mask rules for workers if everyone in a room is vaccinated against COVID-19.


A good weekend for ‘Bad Boys II’

The Jerry Bruckheimer-produced “Bad Boys II” blasted into theaters with an estimated $46.7 million this weekend, the fourth-best opening for an R-rated film.

The Sony release’s performance offers another example of the broad appeal of Will Smith and Martin Lawrence but particularly of Smith, whose box office clout is higher on action movies like “Independence Day” or “Men in Black” than serious dramas like “The Legend of Bagger Vance” or “Ali,” which domestically grossed only $30 million and $58 million, respectively. The original “Bad Boys” opened with $15 million the weekend of April 7, 1995, and grossed a total of $65 million domestically. The film played slightly better abroad, grossing $75 million.

About 65% of the “Bad Boys II” audience was white, while the rest was non-white, another indication that the picture has reached well beyond the core audience of African Americans. Surprisingly, the audience was 50% female -- high for an action film -- according to Jeff Blake, vice chairman of Sony Pictures Entertainment.

Among R films this year, only “The Matrix Reloaded” posted a larger Friday-Sunday opening of $91.8 million in mid-May. “Bad Boys II” also beat the R-rated “Terminator 3: Rise of the Machines,” which brought in $44 million during the Fourth of July weekend.

The original “Bad Boys” was the first directing venture for Michael Bay, who has since gone on to direct “The Rock,” “Armageddon” and “Pearl Harbor,” all for Bruckheimer.

“Bad Boys,” was also the last movie on which Bruckheimer and his late producing partner, Don Simpson, worked together. Simpson died in 1996 of a drug overdose.

Based on its opening, “Bad Boys II” joins “X2: X-Men United” and “The Matrix Reloaded” as the only sequels of the summer performing up to expectations domestically. Both “Charlie’s Angels: Full Throttle” and “T3" have under-performed in the U.S. but are bigger hits internationally.

The weekend also marked a milestone for Bruckheimer, whose movies occupied the top two spots at the box office. His other picture, Disney’s “Pirates of the Caribbean: The Curse of the Black Pearl,” dropped only 28% in its second weekend, making it the strongest second-weekend holdover of any movie this summer.

That film, which stars Johnny Depp and Orlando Bloom, grossed an estimated $33.3 million this weekend for a total gross of $132.2 million.

The other high-grossing Disney picture, “Finding Nemo,” crossed the $300-million mark, bringing in an estimated $303.8 million since its release two months ago.

It is expected to become the highest-grossing animated film within a week, surpassing “The Lion King’s” $312.8-million domestic tally.

In other debuts, New Line Cinema’s teen romance “How to Deal,” opened dismally, grossing an estimated $5.8 million, a little more than half of studio expectations based on audience research.

The Mandy Moore movie suffered from mediocre reviews and strong competition.

Director Stephen Frears’ critically acclaimed immigrant thriller, “Dirty Pretty Things,” opened strongly in five theaters in New York and Los Angeles. The Miramax release grossed a hefty $20,200 per screen for an estimated total of $101,000. On Aug. 1, the film will expand into all top 10 markets.

Universal Pictures’ spy spoof “Johnny English” opened with an estimated $9.3 million this weekend in 2,236 theaters. The comedy, which stars British comedian Rowan Atkinson of Mr. Bean fame, has already grossed nearly $117 million outside the U.S.

Meanwhile, Sean Connery’s latest picture, “The League of Extraordinary Gentlemen,” dropped 56%. Though not an unusually high drop for a summer movie’s second weekend, it does not bode well for the picture. The film, which cost $70 million to $90 million to make, has grossed an estimated $42.4 million.

To give its scary thriller “28 Days Later” a boost, Fox Searchlight will add an alternative ending Friday, the 29th day of the film’s U.S. release. The film, which is already out on DVD in Europe, will include the darker ending originally conceived by director Danny Boyle.

Preliminary results based on studio projections.

*--* Movie 3-day gross Total (millions)

Pirates of the Caribbean 33.3 132.2

The League of Extraordinary Gentleman 10.1 42.5

28 Days Later 2.6 33.4 Source: Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

A California workplace safety board recommends ending mask rules for workers if everyone in a room is vaccinated against COVID-19.


A good weekend for ‘Bad Boys II’

The Jerry Bruckheimer-produced “Bad Boys II” blasted into theaters with an estimated $46.7 million this weekend, the fourth-best opening for an R-rated film.

The Sony release’s performance offers another example of the broad appeal of Will Smith and Martin Lawrence but particularly of Smith, whose box office clout is higher on action movies like “Independence Day” or “Men in Black” than serious dramas like “The Legend of Bagger Vance” or “Ali,” which domestically grossed only $30 million and $58 million, respectively. The original “Bad Boys” opened with $15 million the weekend of April 7, 1995, and grossed a total of $65 million domestically. The film played slightly better abroad, grossing $75 million.

About 65% of the “Bad Boys II” audience was white, while the rest was non-white, another indication that the picture has reached well beyond the core audience of African Americans. Surprisingly, the audience was 50% female -- high for an action film -- according to Jeff Blake, vice chairman of Sony Pictures Entertainment.

Among R films this year, only “The Matrix Reloaded” posted a larger Friday-Sunday opening of $91.8 million in mid-May. “Bad Boys II” also beat the R-rated “Terminator 3: Rise of the Machines,” which brought in $44 million during the Fourth of July weekend.

The original “Bad Boys” was the first directing venture for Michael Bay, who has since gone on to direct “The Rock,” “Armageddon” and “Pearl Harbor,” all for Bruckheimer.

“Bad Boys,” was also the last movie on which Bruckheimer and his late producing partner, Don Simpson, worked together. Simpson died in 1996 of a drug overdose.

Based on its opening, “Bad Boys II” joins “X2: X-Men United” and “The Matrix Reloaded” as the only sequels of the summer performing up to expectations domestically. Both “Charlie’s Angels: Full Throttle” and “T3" have under-performed in the U.S. but are bigger hits internationally.

The weekend also marked a milestone for Bruckheimer, whose movies occupied the top two spots at the box office. His other picture, Disney’s “Pirates of the Caribbean: The Curse of the Black Pearl,” dropped only 28% in its second weekend, making it the strongest second-weekend holdover of any movie this summer.

That film, which stars Johnny Depp and Orlando Bloom, grossed an estimated $33.3 million this weekend for a total gross of $132.2 million.

The other high-grossing Disney picture, “Finding Nemo,” crossed the $300-million mark, bringing in an estimated $303.8 million since its release two months ago.

It is expected to become the highest-grossing animated film within a week, surpassing “The Lion King’s” $312.8-million domestic tally.

In other debuts, New Line Cinema’s teen romance “How to Deal,” opened dismally, grossing an estimated $5.8 million, a little more than half of studio expectations based on audience research.

The Mandy Moore movie suffered from mediocre reviews and strong competition.

Director Stephen Frears’ critically acclaimed immigrant thriller, “Dirty Pretty Things,” opened strongly in five theaters in New York and Los Angeles. The Miramax release grossed a hefty $20,200 per screen for an estimated total of $101,000. On Aug. 1, the film will expand into all top 10 markets.

Universal Pictures’ spy spoof “Johnny English” opened with an estimated $9.3 million this weekend in 2,236 theaters. The comedy, which stars British comedian Rowan Atkinson of Mr. Bean fame, has already grossed nearly $117 million outside the U.S.

Meanwhile, Sean Connery’s latest picture, “The League of Extraordinary Gentlemen,” dropped 56%. Though not an unusually high drop for a summer movie’s second weekend, it does not bode well for the picture. The film, which cost $70 million to $90 million to make, has grossed an estimated $42.4 million.

To give its scary thriller “28 Days Later” a boost, Fox Searchlight will add an alternative ending Friday, the 29th day of the film’s U.S. release. The film, which is already out on DVD in Europe, will include the darker ending originally conceived by director Danny Boyle.

Preliminary results based on studio projections.

*--* Movie 3-day gross Total (millions)

Pirates of the Caribbean 33.3 132.2

The League of Extraordinary Gentleman 10.1 42.5

28 Days Later 2.6 33.4 Source: Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

A California workplace safety board recommends ending mask rules for workers if everyone in a room is vaccinated against COVID-19.


A good weekend for ‘Bad Boys II’

The Jerry Bruckheimer-produced “Bad Boys II” blasted into theaters with an estimated $46.7 million this weekend, the fourth-best opening for an R-rated film.

The Sony release’s performance offers another example of the broad appeal of Will Smith and Martin Lawrence but particularly of Smith, whose box office clout is higher on action movies like “Independence Day” or “Men in Black” than serious dramas like “The Legend of Bagger Vance” or “Ali,” which domestically grossed only $30 million and $58 million, respectively. The original “Bad Boys” opened with $15 million the weekend of April 7, 1995, and grossed a total of $65 million domestically. The film played slightly better abroad, grossing $75 million.

About 65% of the “Bad Boys II” audience was white, while the rest was non-white, another indication that the picture has reached well beyond the core audience of African Americans. Surprisingly, the audience was 50% female -- high for an action film -- according to Jeff Blake, vice chairman of Sony Pictures Entertainment.

Among R films this year, only “The Matrix Reloaded” posted a larger Friday-Sunday opening of $91.8 million in mid-May. “Bad Boys II” also beat the R-rated “Terminator 3: Rise of the Machines,” which brought in $44 million during the Fourth of July weekend.

The original “Bad Boys” was the first directing venture for Michael Bay, who has since gone on to direct “The Rock,” “Armageddon” and “Pearl Harbor,” all for Bruckheimer.

“Bad Boys,” was also the last movie on which Bruckheimer and his late producing partner, Don Simpson, worked together. Simpson died in 1996 of a drug overdose.

Based on its opening, “Bad Boys II” joins “X2: X-Men United” and “The Matrix Reloaded” as the only sequels of the summer performing up to expectations domestically. Both “Charlie’s Angels: Full Throttle” and “T3" have under-performed in the U.S. but are bigger hits internationally.

The weekend also marked a milestone for Bruckheimer, whose movies occupied the top two spots at the box office. His other picture, Disney’s “Pirates of the Caribbean: The Curse of the Black Pearl,” dropped only 28% in its second weekend, making it the strongest second-weekend holdover of any movie this summer.

That film, which stars Johnny Depp and Orlando Bloom, grossed an estimated $33.3 million this weekend for a total gross of $132.2 million.

The other high-grossing Disney picture, “Finding Nemo,” crossed the $300-million mark, bringing in an estimated $303.8 million since its release two months ago.

It is expected to become the highest-grossing animated film within a week, surpassing “The Lion King’s” $312.8-million domestic tally.

In other debuts, New Line Cinema’s teen romance “How to Deal,” opened dismally, grossing an estimated $5.8 million, a little more than half of studio expectations based on audience research.

The Mandy Moore movie suffered from mediocre reviews and strong competition.

Director Stephen Frears’ critically acclaimed immigrant thriller, “Dirty Pretty Things,” opened strongly in five theaters in New York and Los Angeles. The Miramax release grossed a hefty $20,200 per screen for an estimated total of $101,000. On Aug. 1, the film will expand into all top 10 markets.

Universal Pictures’ spy spoof “Johnny English” opened with an estimated $9.3 million this weekend in 2,236 theaters. The comedy, which stars British comedian Rowan Atkinson of Mr. Bean fame, has already grossed nearly $117 million outside the U.S.

Meanwhile, Sean Connery’s latest picture, “The League of Extraordinary Gentlemen,” dropped 56%. Though not an unusually high drop for a summer movie’s second weekend, it does not bode well for the picture. The film, which cost $70 million to $90 million to make, has grossed an estimated $42.4 million.

To give its scary thriller “28 Days Later” a boost, Fox Searchlight will add an alternative ending Friday, the 29th day of the film’s U.S. release. The film, which is already out on DVD in Europe, will include the darker ending originally conceived by director Danny Boyle.

Preliminary results based on studio projections.

*--* Movie 3-day gross Total (millions)

Pirates of the Caribbean 33.3 132.2

The League of Extraordinary Gentleman 10.1 42.5

28 Days Later 2.6 33.4 Source: Nielsen EDI Inc Los Angeles Times

A California workplace safety board recommends ending mask rules for workers if everyone in a room is vaccinated against COVID-19.