Dernières recettes

Solar Roadways est sur le point de passer du prototype à la production grâce à des fans célèbres

Solar Roadways est sur le point de passer du prototype à la production grâce à des fans célèbres

Merci donc au soutien de célébrités majeures, comme Nathan Fillion et George Takei (qui sont tous deux allés sur Facebook et Twitter), Solar Roadways a collecté suffisamment pour atteindre son objectif Indiegogo de 1 million de dollars (à ce jour, ils ont gagné 1,4 million de dollars) et nous ne pouvait pas être plus ravi. Le concept est à peu près parfait et propose de remplacer les routes goudronnées et les parkings inutiles par des panneaux solaires. Le panneau générerait trois fois plus d'énergie que ce que nous consommons réellement, ce qui résoudrait essentiellement tous nos problèmes. Alors que Solar Roadways nécessiterait bien plus qu'une simple campagne de financement participatif réussie pour être mise en œuvre à l'échelle nationale, c'est un pas important dans la bonne direction.

Créé par l'équipe mari et femme, Scott et Julie Brusaw de l'Idaho, le projet est en développement depuis le milieu des années 2000 et est en fait assez simple. Solar Roadways veut couvrir les surfaces de conduite (et par extension, toutes les surfaces sur lesquelles nous marchons) avec des panneaux solaires durables qui ont de multiples usages et transforment essentiellement les routes en technologies "intelligentes". Les panneaux peuvent supporter le poids de camions de 250 000 livres et pourront « se payer eux-mêmes » en générant de l'énergie propre et renouvelable pour les maisons et les entreprises.

Les panneaux regorgent de fonctionnalités, comme un élément chauffant qui rendra les routes plus sûres en les gardant libres de neige et de glace. Les lumières LED sont installées pour les lignes de route et peuvent être atténuées ou éteintes s'il n'y a pas de voitures sur la route. L'entreprise envisage "d'activer les LED à 1/2 mile devant et 1/4 mile derrière un véhicule. Si vous voyiez la voie adjacente s'allumer, vous sauriez qu'un véhicule venant en sens inverse est à 1/2 mile devant."

Encore plus cool, le système sera capable de reconnaître le poids de sorte que si un piéton ou un animal marche sur la route, les panneaux clignoteront ou indiqueront « RALENTIR » pour alerter un conducteur d'un impact possible.

Deux types différents ont été conçus avec l'aide d'ingénieurs civils, l'un avec une surface de marche semi-lisse et l'autre avec les hexagones surélevés pour une utilisation sur autoroute. Solar Roadways promet que le revêtement en verre ne sera pas glissant et a été testé avec des camions, des voitures, des motos et des vélos. Ils affirment également que les routes préexistantes n'auraient pas besoin d'être déchirées pour les nouveaux panneaux, mais qu'elles seraient plutôt utilisées comme une base solide.

Selon l'entreprise, "plus de 160 milliards de dollars sont perdus chaque année [aux États-Unis] en perte de productivité causée par les personnes assises dans la circulation en raison de l'entretien des routes". Ils promettent que leur système modulaire sera super rapide et facile à réparer, surtout par rapport à notre système d'asphalte actuel. "Chacun des panneaux contient son propre microprocesseur, qui communique sans fil avec les panneaux environnants. Si l'un d'entre eux est endommagé et cesse de communiquer, le reste des panneaux peut signaler le problème." De plus, comme chacun pèse 110 livres, une personne peut passer d'un panneau cassé à un bon.

Bien sûr, l'objectif de la campagne est loin d'être suffisant pour financer le projet à l'échelle nationale (ce nombre serait plutôt de 56 000 milliards de dollars, selon Aaron Saenz de SingularityHUB), mais cela permettrait à l'équipe d'embaucher des ingénieurs supplémentaires pour aider à apporter des modifications au produit et rationaliser le processus afin qu'ils puissent passer du prototype à la production. Depuis qu'ils ont atteint leur objectif, ils ont demandé des CV sur leur page Facebook, donc si vous voulez aider et avoir la formation nécessaire, envoyez vos compétences. Ils commenceront à embaucher en juin et recherchent actuellement des bureaux à Sandpoint, Idaho.

La campagne se termine le 31 mai, donc si vous voulez toujours les aider, vous pouvez faire un don et obtenir des avantages, comme votre nom sur un parking pour 500 $ ou un hexagone de sept pouces pour 10 000 $.


Mod de jeu

Ce n'est pas parce que les concepteurs de jeux ont fait un bon jeu que vous ne pouvez pas le rendre encore meilleur. Ou du moins différent.

Les modifications de jeu, ou "mods" en abrégé, sont des modifications apportées à un jeu qui n'ont pas été apportées par le titulaire de la licence du jeu. Il peut s'agir de packs d'extension non officiels (nouvelles cartes ou nouvel équipement dans le même jeu), de jeux totalement indépendants qui utilisent simplement le logiciel du jeu source comme épine dorsale ("conversions totales"), ou simplement d'ajustements de la qualité de vie à l'original, telles que les traductions de fans, les corrections de bugs, les apparitions de camées de personnages (qui peuvent souvent conduire à des scénarios Ninja Pirate Zombie Robot) ou les règles de la maison. (Ou, si le jeu comprend des femmes ou des hommes attirants, des patchs nus.)

Certains jeux sont délibérément conçus pour être faciles à modifier, y compris une sorte de « jeu de construction » pour construire des niveaux, des armes, etc., et des communautés entières de modding surgissent en conséquence. Cependant, certains types de mods sont déconseillés, voire réprimés, pour une bonne raison : s'il s'agit d'un jeu multijoueur, un mod entre les mains d'un joueur mais pas de son adversaire signifie généralement un avantage injuste. (Certains God Modders les utiliseront de toute façon et espèrent qu'ils ne seront pas pris.) C'est pourquoi les jeux multijoueurs sont généralement exempts de mods ou, s'ils fonctionnent sur un moteur modulaire, délibérément conçus pour être difficiles à modifier (par exemple, la plupart des multijoueurs en ligne de tous les jeux du moteur Source ont des paramètres de serveur "Pur" qui désactivent tous les mods, y compris les remplacements de texture).

Quelques mods tirent parti du contenu qui a été programmé dans le jeu au début, puis supprimé de la conception finale. À moins que l'espace ne soit un gros problème, les programmeurs laissent généralement tout ce contenu Dummied Out dans le code du jeu. Cela laisse la possibilité à un moddeur de réintroduire un point d'accès et de profiter du contenu manquant. bien qu'à leurs risques et périls, car il est généralement inachevé et non testé. Une approche plus sûre et plus généralement réussie consiste à remanier les graphismes. Le matériel PC devient de plus en plus avancé au fil du temps, ce qui le rend capable de gérer des graphismes plus détaillés. -gen jeux.

Il est beaucoup plus facile de modifier un jeu sur ordinateur qu'un jeu de console codé en dur, mais des ajustements créatifs sur un fichier de sauvegarde (et, avec la génération de jeux la plus récente, le contenu du disque dur de la console) et/ou l'utilisation d'un GameShark permettent aux programmeurs amateurs déterminés pour mod avec les meilleurs d'entre eux. Le plus souvent, cependant, les mods de jeux sur console sont des modifications des fichiers ROM utilisés dans l'émulation. Ceux-ci ont tendance à être appelés "piratages de ROM" et sont généralement considérés comme une scène distincte des mods, car l'exécution d'un mod est un comportement prévu du logiciel d'origine, en particulier dans le cas des jeux qui offrent une avenue officielle pour le modding, ou alternativement, comme les mods sont conçus pour les jeux sur des plates-formes ouvertes telles que l'ordinateur personnel IBM et Apple Macintosh, tandis que jouer à un hack de ROM nécessite de patcher les binaires du jeu (ou d'effectuer un autre type de piratage) et de copier lesdits binaires sur un chariot flash ou gravés sur un disque note Et dans le cas de systèmes plus récents, effectuer une sorte de modification sur les consoles pour qu'elles exécutent du code non signé ou modifié .

Les premiers hacks de ROM étaient largement présents dans les consoles et cartouches Famiclone, en particulier là où ledit système n'était pas officiellement publié. Les cartouches contenaient très souvent des hacks graphiques. Les plus courantes étaient celles où le personnage principal était remplacé par Mario, les faisant passer pour un "tranchement" dans le Mario comme dans le cas du désormais tristement célèbre 7 Grand-père.

Malheureusement, les hacks ROM sont probablement le plus grand contrevenant à la loi de Sturgeon. Au milieu des années, un grand nombre de hacks ROM consistaient en rien d'autre que des tonnes de hacks graphiques offensants et mal dessinés comme des graffitis chargés de jurons, des seaux de Gorn, de la nudité et de la pornographie pure et simple, et (juste pour offenser quiconque n'était pas offensé encore) des croix gammées, des insultes raciales et de la propagande pro-KKK. La plupart des communautés de modding ont très peu de modération ou de contrôle de qualité, à l'exception de quelques-unes qui ont opté pour la qualité par vote populaire. De plus, la redondance est également un problème et beaucoup de mods peuvent accomplir des choses similaires.

Comme mentionné précédemment, les jeux sur ordinateur sont beaucoup plus faciles à modifier que les jeux sur console. En tant que tels, les joueurs sur PC listeront souvent les mods comme raison pour laquelle les jeux PC sont clairement supérieurs à leurs homologues sur console, malgré la loi de Sturgeon susmentionnée.

Certains d'entre eux ont même leurs propres pages de travail sur ce Wiki voir Game Mod Index.


Mod de jeu

Ce n'est pas parce que les concepteurs de jeux ont fait un bon jeu que vous ne pouvez pas le rendre encore meilleur. Ou du moins différent.

Les modifications de jeu, ou "mods" en abrégé, sont des modifications apportées à un jeu qui n'ont pas été apportées par le titulaire de la licence du jeu. Il peut s'agir de packs d'extension non officiels (nouvelles cartes ou nouvel équipement dans le même jeu), de jeux totalement indépendants qui utilisent simplement le logiciel du jeu source comme épine dorsale ("conversions totales"), ou simplement d'ajustements de la qualité de vie à l'original, telles que les traductions de fans, les corrections de bugs, les apparitions de camées de personnages (qui peuvent souvent conduire à des scénarios Ninja Pirate Zombie Robot) ou les règles de la maison. (Ou, si le jeu comprend des femmes ou des hommes attirants, des patchs nus.)

Certains jeux sont délibérément conçus pour être faciles à modifier, y compris une sorte de « jeu de construction » pour construire des niveaux, des armes, etc., et des communautés entières de modding surgissent en conséquence. Cependant, certains types de mods sont déconseillés, voire réprimés, pour une bonne raison : s'il s'agit d'un jeu multijoueur, un mod entre les mains d'un joueur mais pas de son adversaire signifie généralement un avantage injuste. (Certains God Modders les utiliseront de toute façon et espèrent qu'ils ne seront pas pris.) C'est pourquoi les jeux multijoueurs sont généralement exempts de mods ou, s'ils fonctionnent sur un moteur modulaire, délibérément conçus pour être difficiles à modifier (par exemple, la plupart des multijoueurs en ligne de tous les jeux du moteur Source ont des paramètres de serveur "Pur" qui désactivent tous les mods, y compris les remplacements de texture).

Quelques mods tirent parti du contenu qui a été programmé dans le jeu au début, puis supprimé de la conception finale. À moins que l'espace ne soit un gros problème, les programmeurs laissent généralement tout ce contenu Dummied Out dans le code du jeu. Cela laisse la possibilité à un moddeur de réintroduire un point d'accès et de profiter du contenu manquant. bien qu'à leurs risques et périls, car il est généralement inachevé et non testé. Une approche plus sûre et plus généralement réussie consiste à remanier les graphismes. Le matériel PC devient de plus en plus avancé au fil du temps, ce qui le rend capable de gérer des graphismes plus détaillés. -gen jeux.

Il est beaucoup plus facile de modifier un jeu informatique qu'un jeu de console codé en dur, mais des ajustements créatifs à un fichier de sauvegarde (et, avec la génération la plus récente de jeux, le contenu du disque dur de la console) et/ou l'utilisation d'un GameShark permettent aux programmeurs amateurs déterminés pour mod avec les meilleurs d'entre eux. Le plus souvent, cependant, les mods de jeux sur console sont des modifications des fichiers ROM utilisés dans l'émulation. Ceux-ci ont tendance à être appelés "piratages de ROM" et sont généralement considérés comme une scène distincte des mods, car l'exécution d'un mod est un comportement prévu du logiciel d'origine, en particulier dans le cas des jeux qui offrent une avenue officielle pour le modding, ou alternativement, comme les mods sont conçus pour les jeux sur des plates-formes ouvertes telles que l'ordinateur personnel IBM et Apple Macintosh, tandis que jouer à un hack de ROM nécessite de patcher les binaires du jeu (ou d'effectuer un autre type de piratage) et de copier lesdits binaires sur un chariot flash ou gravés sur un disque note Et dans le cas de systèmes plus récents, effectuer une sorte de modification sur les consoles pour qu'elles exécutent du code non signé ou modifié .

Les premiers hacks de ROM étaient largement présents dans les consoles et cartouches Famiclone, en particulier là où ledit système n'était pas officiellement publié. Les cartouches contenaient très souvent des hacks graphiques. Les plus courantes étaient celles où le personnage principal était remplacé par Mario, les faisant passer pour un "tranchement" dans le Mario comme dans le cas du désormais tristement célèbre 7 Grand-père.

Malheureusement, les hacks ROM sont probablement le plus grand contrevenant à la loi de Sturgeon. Au milieu des années, un grand nombre de hacks ROM consistaient en rien d'autre que des tonnes de hacks graphiques offensants et mal dessinés comme des graffitis chargés de jurons, des seaux de Gorn, de la nudité et de la pornographie pure et simple, et (juste pour offenser quiconque n'était pas offensé encore) des croix gammées, des insultes raciales et de la propagande pro-KKK. La plupart des communautés de modding ont très peu de modération ou de contrôle de la qualité, à l'exception de quelques-unes qui ont opté pour la qualité par vote populaire. De plus, la redondance est également un problème et beaucoup de mods peuvent accomplir des choses similaires.

Comme mentionné précédemment, les jeux sur ordinateur sont beaucoup plus faciles à modifier que les jeux sur console. En tant que tels, les joueurs sur PC listeront souvent les mods comme raison pour laquelle les jeux PC sont clairement supérieurs à leurs homologues sur console, malgré la loi de Sturgeon susmentionnée.

Certains d'entre eux ont même leurs propres pages de travail sur ce Wiki voir Game Mod Index.


Mod de jeu

Ce n'est pas parce que les concepteurs de jeux ont fait un bon jeu que vous ne pouvez pas le rendre encore meilleur. Ou du moins différent.

Les modifications de jeu, ou "mods" en abrégé, sont des modifications apportées à un jeu qui n'ont pas été apportées par le titulaire de la licence du jeu. Il peut s'agir de packs d'extension non officiels (nouvelles cartes ou nouvel équipement dans le même jeu), de jeux totalement indépendants qui utilisent simplement le logiciel du jeu source comme épine dorsale ("conversions totales"), ou simplement d'ajustements de la qualité de vie à l'original, telles que les traductions de fans, les corrections de bugs, les apparitions de camées de personnages (qui peuvent souvent conduire à des scénarios Ninja Pirate Zombie Robot) ou les règles de la maison. (Ou, si le jeu comprend des femmes ou des hommes attirants, des patchs nus.)

Certains jeux sont délibérément conçus pour être faciles à modifier, y compris une sorte de « jeu de construction » pour construire des niveaux, des armes, etc., et des communautés entières de modding surgissent en conséquence. Cependant, certains types de mods sont déconseillés, voire réprimés, pour une bonne raison : s'il s'agit d'un jeu multijoueur, un mod entre les mains d'un joueur mais pas de son adversaire signifie généralement un avantage injuste. (Certains God Modders les utiliseront de toute façon et espèrent qu'ils ne seront pas pris.) C'est pourquoi les jeux multijoueurs sont généralement exempts de mods ou, s'ils fonctionnent sur un moteur modulaire, délibérément conçus pour être difficiles à modifier (par exemple, la plupart des multijoueurs en ligne de tous les jeux du moteur Source ont des paramètres de serveur "Pur" qui désactivent tous les mods, y compris les remplacements de texture).

Quelques mods tirent parti du contenu qui a été programmé dans le jeu au début, puis supprimé de la conception finale. À moins que l'espace ne soit un gros problème, les programmeurs laissent généralement tout ce contenu Dummied Out dans le code du jeu. Cela laisse une ouverture pour un moddeur pour réintroduire un point d'accès et profiter du contenu manquant. bien qu'à leurs risques et périls, car il est généralement inachevé et non testé. Une approche plus sûre et plus généralement réussie consiste à remanier les graphismes. Le matériel PC devient de plus en plus avancé au fil du temps, ce qui le rend capable de gérer des graphismes plus détaillés. -gen jeux.

Il est beaucoup plus facile de modifier un jeu informatique qu'un jeu de console codé en dur, mais des ajustements créatifs à un fichier de sauvegarde (et, avec la génération la plus récente de jeux, le contenu du disque dur de la console) et/ou l'utilisation d'un GameShark permettent aux programmeurs amateurs déterminés pour mod avec les meilleurs d'entre eux. Le plus souvent, cependant, les mods de jeux sur console sont des modifications des fichiers ROM utilisés dans l'émulation. Ceux-ci ont tendance à être appelés "piratages de ROM" et sont généralement considérés comme une scène distincte des mods, car l'exécution d'un mod est un comportement prévu du logiciel d'origine, en particulier dans le cas des jeux qui offrent une avenue officielle pour le modding, ou alternativement, comme les mods sont conçus pour les jeux sur des plates-formes ouvertes telles que l'ordinateur personnel IBM et Apple Macintosh, tandis que jouer à un hack de ROM nécessite de patcher les binaires du jeu (ou d'effectuer un autre type de piratage) et de copier lesdits binaires sur un chariot flash ou gravés sur un disque note Et dans le cas de systèmes plus récents, effectuer une sorte de modification sur les consoles pour qu'elles exécutent du code non signé ou modifié .

Les premiers hacks de ROM étaient largement présents dans les consoles et cartouches Famiclone, en particulier là où ledit système n'était pas officiellement publié. Les cartouches contenaient très souvent des hacks graphiques. Les plus courantes étaient celles où le personnage principal était remplacé par Mario, les faisant passer pour un "tranchement" dans le Mario comme dans le cas du désormais tristement célèbre 7 Grand-père.

Malheureusement, les hacks ROM sont probablement le plus grand contrevenant à la loi de Sturgeon. Au milieu des années, un grand nombre de hacks ROM consistaient en rien d'autre que des tonnes de hacks graphiques offensants et mal dessinés comme des graffitis chargés de jurons, des seaux de Gorn, de la nudité et de la pornographie pure et simple, et (juste pour offenser quiconque n'était pas offensé encore) des croix gammées, des insultes raciales et de la propagande pro-KKK. La plupart des communautés de modding ont très peu de modération ou de contrôle de qualité, à l'exception de quelques-unes qui ont opté pour la qualité par vote populaire. De plus, la redondance est également un problème et beaucoup de mods peuvent accomplir des choses similaires.

Comme mentionné précédemment, les jeux sur ordinateur sont beaucoup plus faciles à modifier que les jeux sur console. En tant que tels, les joueurs sur PC listeront souvent les mods comme raison pour laquelle les jeux PC sont clairement supérieurs à leurs homologues sur console, malgré la loi de Sturgeon susmentionnée.

Certains d'entre eux ont même leurs propres pages de travail sur ce Wiki voir Game Mod Index.


Mod de jeu

Ce n'est pas parce que les concepteurs de jeux ont fait un bon jeu que vous ne pouvez pas le rendre encore meilleur. Ou du moins différent.

Les modifications de jeu, ou "mods" en abrégé, sont des modifications apportées à un jeu qui n'ont pas été apportées par le titulaire de la licence du jeu. Il peut s'agir de packs d'extension non officiels (nouvelles cartes ou nouvel équipement dans le même jeu), de jeux totalement indépendants qui utilisent simplement le logiciel du jeu source comme épine dorsale ("conversions totales"), ou simplement d'ajustements de la qualité de vie à l'original, telles que les traductions de fans, les corrections de bugs, les apparitions de camées de personnages (qui peuvent souvent conduire à des scénarios Ninja Pirate Zombie Robot) ou les règles de la maison. (Ou, si le jeu comprend des femmes ou des hommes attirants, des patchs nus.)

Certains jeux sont délibérément conçus pour être faciles à modifier, y compris une sorte de « jeu de construction » pour construire des niveaux, des armes, etc., et des communautés entières de modding surgissent en conséquence. Cependant, certains types de mods sont déconseillés, voire réprimés, pour une bonne raison : s'il s'agit d'un jeu multijoueur, un mod entre les mains d'un joueur mais pas de son adversaire signifie généralement un avantage injuste. (Certains God Modders les utiliseront de toute façon et espèrent qu'ils ne seront pas pris.) C'est pourquoi les jeux multijoueurs sont généralement exempts de mods ou, s'ils fonctionnent sur un moteur modulaire, délibérément conçus pour être difficiles à modifier (par exemple, la plupart des multijoueurs en ligne de tous les jeux du moteur Source ont des paramètres de serveur "Pur" qui désactivent tous les mods, y compris les remplacements de texture).

Quelques mods tirent parti du contenu qui a été programmé dans le jeu au début, puis supprimé de la conception finale. À moins que l'espace ne soit un gros problème, les programmeurs laissent généralement tout ce contenu Dummied Out dans le code du jeu. Cela laisse la possibilité à un moddeur de réintroduire un point d'accès et de profiter du contenu manquant. bien qu'à leurs risques et périls, car il est généralement inachevé et non testé. Une approche plus sûre et plus généralement réussie consiste à remanier les graphismes. Le matériel PC devient de plus en plus avancé au fil du temps, ce qui le rend capable de gérer des graphismes plus détaillés. -gen jeux.

Il est beaucoup plus facile de modifier un jeu informatique qu'un jeu de console codé en dur, mais des ajustements créatifs à un fichier de sauvegarde (et, avec la génération la plus récente de jeux, le contenu du disque dur de la console) et/ou l'utilisation d'un GameShark permettent aux programmeurs amateurs déterminés pour mod avec les meilleurs d'entre eux. Le plus souvent, cependant, les mods de jeux sur console sont des modifications des fichiers ROM utilisés dans l'émulation. Ceux-ci ont tendance à être appelés "piratages de ROM" et sont généralement considérés comme une scène distincte des mods, car l'exécution d'un mod est un comportement prévu du logiciel d'origine, en particulier dans le cas des jeux qui offrent une avenue officielle pour le modding, ou alternativement, comme les mods sont conçus pour les jeux sur des plates-formes ouvertes telles que l'ordinateur personnel IBM et Apple Macintosh, tandis que jouer un hack ROM nécessite de patcher les binaires du jeu (ou d'effectuer un autre type de hack) et de copier lesdits binaires sur un flash cart ou gravés sur un disque note Et dans le cas de systèmes plus récents, effectuer une sorte de modification sur les consoles pour qu'elles exécutent du code non signé ou modifié .

Les premiers hacks de ROM étaient largement présents dans les consoles et cartouches Famiclone, en particulier là où ledit système n'était pas officiellement publié. Les cartouches contenaient très souvent des hacks graphiques. Les plus courantes étaient celles où le personnage principal était remplacé par Mario, les faisant passer pour un "tranchement" dans le Mario comme dans le cas du désormais tristement célèbre 7 Grand-père.

Malheureusement, les hacks ROM sont probablement le plus grand contrevenant à la loi de Sturgeon. Au milieu des années, un grand nombre de hacks ROM consistaient en rien d'autre que des tonnes de hacks graphiques offensants et mal dessinés comme des graffitis chargés de jurons, des seaux de Gorn, de la nudité et de la pornographie pure et simple, et (juste pour offenser quiconque n'était pas offensé encore) des croix gammées, des insultes raciales et de la propagande pro-KKK. La plupart des communautés de modding ont très peu de modération ou de contrôle de la qualité, à l'exception de quelques-unes qui ont opté pour la qualité par vote populaire. De plus, la redondance est également un problème et beaucoup de mods peuvent accomplir des choses similaires.

Comme mentionné précédemment, les jeux sur ordinateur sont beaucoup plus faciles à modifier que les jeux sur console. En tant que tels, les joueurs sur PC listeront souvent les mods comme raison pour laquelle les jeux PC sont clairement supérieurs à leurs homologues sur console, malgré la loi de Sturgeon susmentionnée.

Certains d'entre eux ont même leurs propres pages de travail sur ce Wiki voir Game Mod Index.


Mod de jeu

Ce n'est pas parce que les concepteurs de jeux ont fait un bon jeu que vous ne pouvez pas le rendre encore meilleur. Ou du moins différent.

Les modifications de jeu, ou "mods" en abrégé, sont des modifications apportées à un jeu qui n'ont pas été apportées par le titulaire de la licence du jeu. Il peut s'agir de packs d'extension non officiels (nouvelles cartes ou nouvel équipement dans le même jeu), de jeux totalement indépendants qui utilisent simplement le logiciel du jeu source comme épine dorsale ("conversions totales"), ou simplement d'ajustements de la qualité de vie à l'original, telles que les traductions de fans, les corrections de bugs, les apparitions de camées de personnages (qui peuvent souvent conduire à des scénarios Ninja Pirate Zombie Robot) ou les règles de la maison. (Ou, si le jeu comprend des femmes ou des hommes attirants, des patchs nus.)

Certains jeux sont délibérément conçus pour être faciles à modifier, y compris une sorte de « jeu de construction » pour construire des niveaux, des armes, etc., et des communautés entières de modding surgissent en conséquence. Cependant, certains types de mods sont déconseillés, voire réprimés, pour une bonne raison : s'il s'agit d'un jeu multijoueur, un mod entre les mains d'un joueur mais pas de son adversaire signifie généralement un avantage injuste. (Certains God Modders les utiliseront de toute façon et espèrent qu'ils ne seront pas pris.) C'est pourquoi les jeux multijoueurs sont généralement exempts de mods ou, s'ils fonctionnent sur un moteur modulaire, délibérément conçus pour être difficiles à modifier (par exemple, la plupart des multijoueurs en ligne de tous les jeux du moteur Source ont des paramètres de serveur "Pur" qui désactivent tous les mods, y compris les remplacements de texture).

Quelques mods tirent parti du contenu qui a été programmé dans le jeu au début, puis supprimé de la conception finale. À moins que l'espace ne soit un gros problème, les programmeurs laissent généralement tout ce contenu Dummied Out dans le code du jeu. Cela laisse une ouverture pour un moddeur pour réintroduire un point d'accès et profiter du contenu manquant. bien qu'à leurs risques et périls, car il est généralement inachevé et non testé. Une approche plus sûre et plus généralement réussie consiste à remanier les graphismes. Le matériel PC devient de plus en plus avancé au fil du temps, ce qui le rend capable de gérer des graphismes plus détaillés. -gen jeux.

Il est beaucoup plus facile de modifier un jeu sur ordinateur qu'un jeu de console codé en dur, mais des ajustements créatifs sur un fichier de sauvegarde (et, avec la génération de jeux la plus récente, le contenu du disque dur de la console) et/ou l'utilisation d'un GameShark permettent aux programmeurs amateurs déterminés pour mod avec les meilleurs d'entre eux. Le plus souvent, cependant, les mods de jeux sur console sont des modifications des fichiers ROM utilisés dans l'émulation. Ceux-ci ont tendance à être appelés "piratages de ROM" et sont généralement considérés comme une scène distincte des mods, car l'exécution d'un mod est un comportement prévu du logiciel d'origine, en particulier dans le cas des jeux qui offrent une avenue officielle pour le modding, ou alternativement, comme les mods sont conçus pour les jeux sur des plates-formes ouvertes telles que l'ordinateur personnel IBM et Apple Macintosh, tandis que jouer un hack ROM nécessite de patcher les binaires du jeu (ou d'effectuer un autre type de hack) et de copier lesdits binaires sur un flash cart ou gravés sur un disque note Et dans le cas de systèmes plus récents, effectuer une sorte de modification sur les consoles pour qu'elles exécutent du code non signé ou modifié .

Les premiers hacks de ROM étaient largement présents dans les consoles et cartouches Famiclone, en particulier là où ledit système n'était pas officiellement publié. Les cartouches contenaient très souvent des hacks graphiques. Les plus courantes étaient celles où le personnage principal était remplacé par Mario, les faisant passer pour un "tranchement" dans le Mario comme dans le cas du désormais tristement célèbre 7 Grand-père.

Malheureusement, les hacks ROM sont probablement le plus grand contrevenant à la loi de Sturgeon. Au milieu des années, un grand nombre de hacks ROM consistaient en rien d'autre que des tonnes de hacks graphiques offensants et mal dessinés comme des graffitis chargés de jurons, des seaux de Gorn, de la nudité et de la pornographie pure et simple, et (juste pour offenser quiconque n'était pas offensé encore) des croix gammées, des insultes raciales et de la propagande pro-KKK. La plupart des communautés de modding ont très peu de modération ou de contrôle de la qualité, à l'exception de quelques-unes qui ont opté pour la qualité par vote populaire. De plus, la redondance est également un problème et de nombreux mods peuvent accomplir des choses similaires.

Comme mentionné précédemment, les jeux sur ordinateur sont beaucoup plus faciles à modifier que les jeux sur console. En tant que tels, les joueurs sur PC listeront souvent les mods comme raison pour laquelle les jeux PC sont clairement supérieurs à leurs homologues sur console, malgré la loi de Sturgeon susmentionnée.

Certains d'entre eux ont même leurs propres pages de travail sur ce Wiki voir Game Mod Index.


Mod de jeu

Ce n'est pas parce que les concepteurs de jeux ont fait un bon jeu que vous ne pouvez pas le rendre encore meilleur. Ou du moins différent.

Les modifications de jeu, ou "mods" en abrégé, sont des modifications apportées à un jeu qui n'ont pas été apportées par le titulaire de la licence du jeu. Il peut s'agir de packs d'extension non officiels (nouvelles cartes ou nouvel équipement dans le même jeu), de jeux totalement indépendants qui utilisent simplement le logiciel du jeu source comme épine dorsale ("conversions totales"), ou simplement d'ajustements de la qualité de vie à l'original, telles que les traductions de fans, les corrections de bugs, les apparitions de camées de personnages (qui peuvent souvent conduire à des scénarios Ninja Pirate Zombie Robot) ou les règles de la maison. (Ou, si le jeu comprend des femmes ou des hommes attirants, des patchs nus.)

Certains jeux sont délibérément conçus pour être faciles à modifier, y compris une sorte de « jeu de construction » pour construire des niveaux, des armes, etc., et des communautés entières de modding surgissent en conséquence. Cependant, certains types de mods sont déconseillés, voire réprimés, pour une bonne raison : s'il s'agit d'un jeu multijoueur, un mod entre les mains d'un joueur mais pas de son adversaire signifie généralement un avantage injuste. (Certains God Modders les utiliseront de toute façon et espèrent qu'ils ne seront pas pris.) C'est pourquoi les jeux multijoueurs sont généralement exempts de mods ou, s'ils fonctionnent sur un moteur modulaire, délibérément conçus pour être difficiles à modifier (par exemple, la plupart des multijoueurs en ligne de tous les jeux du moteur Source ont des paramètres de serveur "Pur" qui désactivent tous les mods, y compris les remplacements de texture).

Quelques mods tirent parti du contenu qui a été programmé dans le jeu au début, puis supprimé de la conception finale. À moins que l'espace ne soit un gros problème, les programmeurs laissent généralement tout ce contenu Dummied Out dans le code du jeu. Cela laisse la possibilité à un moddeur de réintroduire un point d'accès et de profiter du contenu manquant. bien qu'à leurs risques et périls, car il est généralement inachevé et non testé. Une approche plus sûre et plus généralement réussie consiste à remanier les graphismes. Le matériel PC devient de plus en plus avancé au fil du temps, ce qui le rend capable de gérer des graphismes plus détaillés. -gen jeux.

Il est beaucoup plus facile de modifier un jeu informatique qu'un jeu de console codé en dur, mais des ajustements créatifs à un fichier de sauvegarde (et, avec la génération la plus récente de jeux, le contenu du disque dur de la console) et/ou l'utilisation d'un GameShark permettent aux programmeurs amateurs déterminés pour mod avec les meilleurs d'entre eux. Le plus souvent, cependant, les mods de jeux sur console sont des modifications des fichiers ROM utilisés dans l'émulation. Ceux-ci ont tendance à être appelés "piratages de ROM" et sont généralement considérés comme une scène distincte des mods, car l'exécution d'un mod est un comportement prévu du logiciel d'origine, en particulier dans le cas de jeux qui offrent une avenue officielle pour le modding, ou alternativement, comme les mods sont conçus pour les jeux sur des plates-formes ouvertes telles que l'ordinateur personnel IBM et Apple Macintosh, tandis que jouer à un hack de ROM nécessite de patcher les binaires du jeu (ou d'effectuer un autre type de piratage) et de copier lesdits binaires sur un chariot flash ou gravés sur un disque note Et dans le cas de systèmes plus récents, effectuer une sorte de modification sur les consoles pour qu'elles exécutent du code non signé ou modifié .

Les premiers hacks de ROM étaient largement présents dans les consoles et cartouches Famiclone, en particulier là où ledit système n'était pas officiellement publié. Les cartouches contenaient très souvent des hacks graphiques. Les plus courantes étaient celles où le personnage principal était remplacé par Mario, les faisant passer pour un "tranchement" dans le Mario comme dans le cas du désormais tristement célèbre 7 Grand-père.

Malheureusement, les hacks ROM sont probablement le plus grand contrevenant à la loi de Sturgeon. Au milieu des années, un grand nombre de hacks ROM consistaient en rien d'autre que des tonnes de hacks graphiques offensants et mal dessinés comme des graffitis chargés de jurons, des seaux de Gorn, de la nudité et de la pornographie pure et simple, et (juste pour offenser quiconque n'était pas offensé encore) des croix gammées, des insultes raciales et de la propagande pro-KKK. La plupart des communautés de modding ont très peu de modération ou de contrôle de la qualité, à l'exception de quelques-unes qui ont opté pour la qualité par vote populaire. De plus, la redondance est également un problème et beaucoup de mods peuvent accomplir des choses similaires.

As mentioned earlier, computer games are much easier to modify than console games. As such, PC gamers will often list mods as a reason why PC games are clearly superior to their console counterparts, despite the aforementioned Sturgeon's Law.

Some of these even have their own work pages on this Wiki see Game Mod Index.


Game Mod

Just because the game designers made a good game doesn't mean you can't make it even better. Or at least different.

Game modifications, or "mods" for short, are any alterations to a game that were not made by the game's license holder. They can be unofficial Expansion Packs (new maps or new equipment in the same game), completely unrelated games that merely use the source game's software as a backbone ("total conversions"), or just quality-of-life adjustments to the original, such as Fan Translations, bug fixes, character Cameo appearances (which can often lead to Ninja Pirate Zombie Robot scenarios), or House Rules. (Or, if the game includes any attractive women or men, nude patches.)

Some games are deliberately designed to be easy to modify, including a "construction set" of sorts to build levels, weapons, etc., and whole modding communities spring up as a result. However, some types of mods are discouraged, or even cracked down on, for good reason: If it's a multiplayer game, a mod in the hands of a player but not their opponent usually means an unfair advantage. (Some God Modders will use these anyway and hope they aren't caught.) That's why multiplayer games are usually exempt from mods or, if running on a modular engine, deliberately designed to be hard to mod (example is that most online multiplayer of any Source engine games has a "Pure" server settings which disables any mods including texture replacements).

A few mods take advantage of content that was programmed into the game in the early stages, then scrapped from the final design. Unless space is a big issue, the programmers usually leave all this content Dummied Out in the game's code. This leaves an opening for a modder to re-introduce an access point and enjoy the missing content. albeit at their own risk, since it's usually unfinished and untested. A safer and more generally successful approach is to overhaul the graphics. PC hardware becomes more advanced over time, making it capable of handling more detailed graphics this helps keep an older game looking new and fresh and thus helping to keep it alive among the community, as well as helping to prevent the game from being overwhelmed by current-gen games.

It's much easier to mod a computer game than a hard-coded console game, but creative adjustments to a save file (and, with the most recent generation of games, console hard drive content) and/or use of a GameShark allow determined amateur programmers to mod with the best of them. Most often, however, mods of console games are edits of the ROM files used in Emulation. These tend to be referred to as "ROM hacks" and are usually considered a separate scene from mods, as running a mod is intended behavior of the original software especially in the case of games that offer an official avenue for modding, or alternatively, as mods are designed for games on open platforms such as the IBM Personal Computer and Apple Macintosh, while playing a ROM hack requires patching the game's binaries (or performing some other kind of hack) and copying said binaries to a flash cart or burned to a disc note And in the case of more recent systems, performing some kind of modification to the consoles for them to run unsigned or modified code .

Early ROM hacks were largely present in Famiclone consoles and cartridges, especially where the said system wasn't officially released. Cartridges contained graphics hacks very often. The most common ones were those where the main character was replaced by Mario, passing them off as an "installment" in the Mario series such as in the case of the now-infamous 7 Grand Dad.

Unfortunately, ROM hacks are probably the biggest offender of Sturgeon's Law. In the mid-oughts, a great many ROM hacks consisted of little else but tons of offensive and poorly drawn graphic hacks like profanity-laden graffiti, buckets of Gorn, nudity, and outright pornography, and (just to offend anybody who wasn't offended yet) swastikas, racial slurs, and pro-KKK propaganda. Most modding communities have very little moderation or quality control, save for a few that went on Quality by Popular Vote. In addition, redundancy is a bit of a problem as well &mdash a lot of mods might accomplish similar things.

As mentioned earlier, computer games are much easier to modify than console games. As such, PC gamers will often list mods as a reason why PC games are clearly superior to their console counterparts, despite the aforementioned Sturgeon's Law.

Some of these even have their own work pages on this Wiki see Game Mod Index.


Game Mod

Just because the game designers made a good game doesn't mean you can't make it even better. Or at least different.

Game modifications, or "mods" for short, are any alterations to a game that were not made by the game's license holder. They can be unofficial Expansion Packs (new maps or new equipment in the same game), completely unrelated games that merely use the source game's software as a backbone ("total conversions"), or just quality-of-life adjustments to the original, such as Fan Translations, bug fixes, character Cameo appearances (which can often lead to Ninja Pirate Zombie Robot scenarios), or House Rules. (Or, if the game includes any attractive women or men, nude patches.)

Some games are deliberately designed to be easy to modify, including a "construction set" of sorts to build levels, weapons, etc., and whole modding communities spring up as a result. However, some types of mods are discouraged, or even cracked down on, for good reason: If it's a multiplayer game, a mod in the hands of a player but not their opponent usually means an unfair advantage. (Some God Modders will use these anyway and hope they aren't caught.) That's why multiplayer games are usually exempt from mods or, if running on a modular engine, deliberately designed to be hard to mod (example is that most online multiplayer of any Source engine games has a "Pure" server settings which disables any mods including texture replacements).

A few mods take advantage of content that was programmed into the game in the early stages, then scrapped from the final design. Unless space is a big issue, the programmers usually leave all this content Dummied Out in the game's code. This leaves an opening for a modder to re-introduce an access point and enjoy the missing content. albeit at their own risk, since it's usually unfinished and untested. A safer and more generally successful approach is to overhaul the graphics. PC hardware becomes more advanced over time, making it capable of handling more detailed graphics this helps keep an older game looking new and fresh and thus helping to keep it alive among the community, as well as helping to prevent the game from being overwhelmed by current-gen games.

It's much easier to mod a computer game than a hard-coded console game, but creative adjustments to a save file (and, with the most recent generation of games, console hard drive content) and/or use of a GameShark allow determined amateur programmers to mod with the best of them. Most often, however, mods of console games are edits of the ROM files used in Emulation. These tend to be referred to as "ROM hacks" and are usually considered a separate scene from mods, as running a mod is intended behavior of the original software especially in the case of games that offer an official avenue for modding, or alternatively, as mods are designed for games on open platforms such as the IBM Personal Computer and Apple Macintosh, while playing a ROM hack requires patching the game's binaries (or performing some other kind of hack) and copying said binaries to a flash cart or burned to a disc note And in the case of more recent systems, performing some kind of modification to the consoles for them to run unsigned or modified code .

Early ROM hacks were largely present in Famiclone consoles and cartridges, especially where the said system wasn't officially released. Cartridges contained graphics hacks very often. The most common ones were those where the main character was replaced by Mario, passing them off as an "installment" in the Mario series such as in the case of the now-infamous 7 Grand Dad.

Unfortunately, ROM hacks are probably the biggest offender of Sturgeon's Law. In the mid-oughts, a great many ROM hacks consisted of little else but tons of offensive and poorly drawn graphic hacks like profanity-laden graffiti, buckets of Gorn, nudity, and outright pornography, and (just to offend anybody who wasn't offended yet) swastikas, racial slurs, and pro-KKK propaganda. Most modding communities have very little moderation or quality control, save for a few that went on Quality by Popular Vote. In addition, redundancy is a bit of a problem as well &mdash a lot of mods might accomplish similar things.

As mentioned earlier, computer games are much easier to modify than console games. As such, PC gamers will often list mods as a reason why PC games are clearly superior to their console counterparts, despite the aforementioned Sturgeon's Law.

Some of these even have their own work pages on this Wiki see Game Mod Index.


Game Mod

Just because the game designers made a good game doesn't mean you can't make it even better. Or at least different.

Game modifications, or "mods" for short, are any alterations to a game that were not made by the game's license holder. They can be unofficial Expansion Packs (new maps or new equipment in the same game), completely unrelated games that merely use the source game's software as a backbone ("total conversions"), or just quality-of-life adjustments to the original, such as Fan Translations, bug fixes, character Cameo appearances (which can often lead to Ninja Pirate Zombie Robot scenarios), or House Rules. (Or, if the game includes any attractive women or men, nude patches.)

Some games are deliberately designed to be easy to modify, including a "construction set" of sorts to build levels, weapons, etc., and whole modding communities spring up as a result. However, some types of mods are discouraged, or even cracked down on, for good reason: If it's a multiplayer game, a mod in the hands of a player but not their opponent usually means an unfair advantage. (Some God Modders will use these anyway and hope they aren't caught.) That's why multiplayer games are usually exempt from mods or, if running on a modular engine, deliberately designed to be hard to mod (example is that most online multiplayer of any Source engine games has a "Pure" server settings which disables any mods including texture replacements).

A few mods take advantage of content that was programmed into the game in the early stages, then scrapped from the final design. Unless space is a big issue, the programmers usually leave all this content Dummied Out in the game's code. This leaves an opening for a modder to re-introduce an access point and enjoy the missing content. albeit at their own risk, since it's usually unfinished and untested. A safer and more generally successful approach is to overhaul the graphics. PC hardware becomes more advanced over time, making it capable of handling more detailed graphics this helps keep an older game looking new and fresh and thus helping to keep it alive among the community, as well as helping to prevent the game from being overwhelmed by current-gen games.

It's much easier to mod a computer game than a hard-coded console game, but creative adjustments to a save file (and, with the most recent generation of games, console hard drive content) and/or use of a GameShark allow determined amateur programmers to mod with the best of them. Most often, however, mods of console games are edits of the ROM files used in Emulation. These tend to be referred to as "ROM hacks" and are usually considered a separate scene from mods, as running a mod is intended behavior of the original software especially in the case of games that offer an official avenue for modding, or alternatively, as mods are designed for games on open platforms such as the IBM Personal Computer and Apple Macintosh, while playing a ROM hack requires patching the game's binaries (or performing some other kind of hack) and copying said binaries to a flash cart or burned to a disc note And in the case of more recent systems, performing some kind of modification to the consoles for them to run unsigned or modified code .

Early ROM hacks were largely present in Famiclone consoles and cartridges, especially where the said system wasn't officially released. Cartridges contained graphics hacks very often. The most common ones were those where the main character was replaced by Mario, passing them off as an "installment" in the Mario series such as in the case of the now-infamous 7 Grand Dad.

Unfortunately, ROM hacks are probably the biggest offender of Sturgeon's Law. In the mid-oughts, a great many ROM hacks consisted of little else but tons of offensive and poorly drawn graphic hacks like profanity-laden graffiti, buckets of Gorn, nudity, and outright pornography, and (just to offend anybody who wasn't offended yet) swastikas, racial slurs, and pro-KKK propaganda. Most modding communities have very little moderation or quality control, save for a few that went on Quality by Popular Vote. In addition, redundancy is a bit of a problem as well &mdash a lot of mods might accomplish similar things.

As mentioned earlier, computer games are much easier to modify than console games. As such, PC gamers will often list mods as a reason why PC games are clearly superior to their console counterparts, despite the aforementioned Sturgeon's Law.

Some of these even have their own work pages on this Wiki see Game Mod Index.


Game Mod

Just because the game designers made a good game doesn't mean you can't make it even better. Or at least different.

Game modifications, or "mods" for short, are any alterations to a game that were not made by the game's license holder. They can be unofficial Expansion Packs (new maps or new equipment in the same game), completely unrelated games that merely use the source game's software as a backbone ("total conversions"), or just quality-of-life adjustments to the original, such as Fan Translations, bug fixes, character Cameo appearances (which can often lead to Ninja Pirate Zombie Robot scenarios), or House Rules. (Or, if the game includes any attractive women or men, nude patches.)

Some games are deliberately designed to be easy to modify, including a "construction set" of sorts to build levels, weapons, etc., and whole modding communities spring up as a result. However, some types of mods are discouraged, or even cracked down on, for good reason: If it's a multiplayer game, a mod in the hands of a player but not their opponent usually means an unfair advantage. (Some God Modders will use these anyway and hope they aren't caught.) That's why multiplayer games are usually exempt from mods or, if running on a modular engine, deliberately designed to be hard to mod (example is that most online multiplayer of any Source engine games has a "Pure" server settings which disables any mods including texture replacements).

A few mods take advantage of content that was programmed into the game in the early stages, then scrapped from the final design. Unless space is a big issue, the programmers usually leave all this content Dummied Out in the game's code. This leaves an opening for a modder to re-introduce an access point and enjoy the missing content. albeit at their own risk, since it's usually unfinished and untested. A safer and more generally successful approach is to overhaul the graphics. PC hardware becomes more advanced over time, making it capable of handling more detailed graphics this helps keep an older game looking new and fresh and thus helping to keep it alive among the community, as well as helping to prevent the game from being overwhelmed by current-gen games.

It's much easier to mod a computer game than a hard-coded console game, but creative adjustments to a save file (and, with the most recent generation of games, console hard drive content) and/or use of a GameShark allow determined amateur programmers to mod with the best of them. Most often, however, mods of console games are edits of the ROM files used in Emulation. These tend to be referred to as "ROM hacks" and are usually considered a separate scene from mods, as running a mod is intended behavior of the original software especially in the case of games that offer an official avenue for modding, or alternatively, as mods are designed for games on open platforms such as the IBM Personal Computer and Apple Macintosh, while playing a ROM hack requires patching the game's binaries (or performing some other kind of hack) and copying said binaries to a flash cart or burned to a disc note And in the case of more recent systems, performing some kind of modification to the consoles for them to run unsigned or modified code .

Early ROM hacks were largely present in Famiclone consoles and cartridges, especially where the said system wasn't officially released. Cartridges contained graphics hacks very often. The most common ones were those where the main character was replaced by Mario, passing them off as an "installment" in the Mario series such as in the case of the now-infamous 7 Grand Dad.

Unfortunately, ROM hacks are probably the biggest offender of Sturgeon's Law. In the mid-oughts, a great many ROM hacks consisted of little else but tons of offensive and poorly drawn graphic hacks like profanity-laden graffiti, buckets of Gorn, nudity, and outright pornography, and (just to offend anybody who wasn't offended yet) swastikas, racial slurs, and pro-KKK propaganda. Most modding communities have very little moderation or quality control, save for a few that went on Quality by Popular Vote. In addition, redundancy is a bit of a problem as well &mdash a lot of mods might accomplish similar things.

As mentioned earlier, computer games are much easier to modify than console games. As such, PC gamers will often list mods as a reason why PC games are clearly superior to their console counterparts, despite the aforementioned Sturgeon's Law.

Some of these even have their own work pages on this Wiki see Game Mod Index.


Voir la vidéo: Solar Roadways: The Prototype (Décembre 2021).